Ebola : les épouses des survivants doivent apprendre à se protéger

Écouter /

Des survivants d’Ebola, au centre de traitement Island Clinic, au Liberia. Photo WHO / C. Black

Au Libéria, dans le centre de traitement « Island Clinic », près de la capitale Monrovia, les travailleurs de santé ont constaté un nouveau problème : les survivants, après leur retour à la maison, contaminent leurs femmes avec le virus Ebola.

Le docteur Anne Atai Omoruto, chef de l'unité médicale ougandaise envoyée par l'Organisation mondiale de la santé, explique que les épouses des survivants sont généralement admises à l'hôpital une à deux semaines après le retour à la maison de leur mari.

En cause ? Les rapports intimes. Le docteur explique en effet que le virus Ebola reste présent dans le sperme jusqu'à trois mois après la guérison, et le risque de transmission lors des rapports intimes est très élevé.

Le risque est cependant bien connu et expliqué aux survivants, comme le rappelle Anne Omoruto : « On conseille généralement aux hommes, soit de s'abstenir, soit d'utiliser une protection dans leurs rapports intimes avec leurs partenaires. » Mais, ajoute-t-elle, « apparemment ces conseils ne sont pas suivis, car on reçoit les partenaires dans les centres de traitement, en tant que patientes »

Pour elle, il est crucial d'impliquer les autorités du Liberia afin de renforcer l'information des  survivants sur ce problème particulier. Elle estime qu'il faut aussi distribuer massivement des préservatifs.

« Oui, ils sont survivants, ils sont heureux et ils veulent fêter ça, mais si en faisant cela, ils contaminent ceux-là même avec qui ils voulaient partager leur bonheur, alors cela va être un désastre », conclue-t-elle.

Selon les derniers chiffres publiés par l'Organisation Mondiale de la Santé, l'OMS, on recensait plus de 15 000 cas d'Ebola au 26 décembre dont 5 689 décès.

(Extrait sonore: Docteur Anne Atai Omoruto, chef de l'unité médicale ougandaise envoyée par l'Organisation mondiale de la santé au Libéria)

Classé sous Épidémie d'Ebola, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...