Ebola : le soutien logistique du PAM joue un rôle crucial dans la lutte contre l'épidémie

Écouter /

Photo ONU / UNIFEED / capture écran

Dans la lutte contre l'épidémie d'Ebola, le soutien logistique du Programme Alimentaire Mondial, le PAM, est déterminant dans la réponse mise en place par les Nations Unies.

En prenant en charge le transport de matériel et de personnel humanitaire, la construction d'entrepôts, de centres de quarantaine et d'unités de traitement et en mettant à disposition son personnel d'experts, le PAM joue un rôle crucial dans la course contre la montre que mènent les organisations humanitaires sur le terrain.

La porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs, est revenue dans un entretien avec la radio des Nations Unies sur le rôle du PAM dans le soutien logistique. Elle a expliqué que l'expertise logistique du PAM était déterminante dans la lutte contre la maladie.

Le PAM est notamment en charge de la coordination du service de transport aérien de l'ONU qui permet l'acheminement de l'aide humanitaire ainsi que des travailleurs de santé.

Depuis le 16 novembre, 17 tonnes d'aide humanitaire et 2300 passagers ont été transportés par le PAM, a-t-elle expliqué.

« A crise exceptionnelle, réponse exceptionnelle » a-t-elle déclaré. Au total, 8 bases logistiques et 12 bases avancées ont déjà été construites dans les trois pays affectes par Ebola, et d'autres unités sont en cours de construction, ainsi que des entrepôts.

Elisabeth Byrs a souligné que ce soutien logistique s'ajoutait à la mission de base du PAM qui est l'aide alimentaire. Depuis le mois d'avril, plus de 1,5 millions de personnes ont ainsi reçu une assistance alimentaire de la part du PAM dans les régions affectées par l'épidémie d'Ebola.

Dans un rapport publié le 25 novembre, le chef de la Mission des Nations Unies pour l’action d’urgence contre Ebola, Anthony Banbury, a annoncé que les objectifs de la mission seraient atteints avant le 1er décembre dans certaines régions, mais que des efforts supplémentaires seraient nécessaires dans d'autres régions. L'objectif était d'avoir 70 % des patients sous traitement et 70% des victimes enterrées en toute sécurité.

Le dernier bilan de l'épidémie d'Ebola fait état de plus de 15 000 cas confirmés et 5 459 décès.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...