Côte d'Ivoire : abandonner les gardes à vue et les détentions préventives abusives

Écouter /

Photo ONU/Martine Perret

En Côte d'Ivoire, une étude va être menée par la société civile ivoirienne en vue d'examiner la question des gardes à vue et des détentions préventives abusives dans le pays.

Le projet est soutenu par l'Union africaine et vise à faire respecter les lignes directrices de la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples en matière de détention en côte d'ivoire. La mise en œuvre de ce projet est soutenue par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Un atelier de planification de la stratégie de mise en œuvre de ses directives a été organisé par l'Observatoire ivoirien des droits de l'homme. Éric  aimé SEMIEN, le président de cet observatoire, revient sur le sens de ce projet de lutte contre les abus en matière de détention en Côte d'ivoire.

L'Observatoire ivoirien des droits de l'homme a été créé en 2014 de la volonté de mettre en œuvre une institution non étatique des droits de l'homme, qui ambitionne se spécialiser dans le domaine de la Formation et de la Recherche pour une meilleure observation des Droits de l'Homme et de la Gouvernance Démocratique.

(Extrait sonore : Éric  aimé SEMIEN, le président de l'Observatoire ivoirien des droits de l'homme ; propos recueillis par Noël Kouamé d'ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...