Conseil de sécurité : examen du rôle de la police de l'ONU dans les missions de maintien de la paix

Écouter /

La police de la MINUSMA en patrouille à Gao au Mali – UN Photo/Marco Dormino

A New York, le Conseil de sécurité a adopté jeudi 20 novembre une résolution qui inscrit au mandat des opérations de maintien de la paix et des missions politiques spéciales des Nations Unies, des fonctions de police auxquelles seront confié des taches claires, crédibles et réalistes.

C'était en présence de quelques chefs de police des missions de l'ONU de maintien de la paix et de Julie Bishop, la Ministre des Affaires étrangères de l'Australie, qui a présidé le Conseil.

Intervenant devant les quinze, Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, a expliqué le rôle de la police onusienne face aux enjeux actuels dans le monde.

« La police des Nations Unies a connu une croissance sans précédent au cours des dernières années. Quelques milliers au début des années 2000, et maintenant au jour d'aujourd'hui 12.352 exactement policiers déployés en provenance de 91 États Membres et ceci dans 13 opérations de maintien de la paix et 4 missions politiques spéciales », a-t-il déclaré devant le Conseil de sécurité.

Hervé Ladsous a ajouté que « Face à des problèmes traditionnels jusqu'à la lutte contre le terrorisme, le crime organisé, la corruption; tout cela je croie fait partie de la réalité que vivent nos policiers, et je voudrais leur rendre un hommage appuyé pour le courage et l'imagination dont ils font preuve dans des circonstances souvent difficiles ».

Chaque jour, les membres des forces de police de l’ONU, hommes et femmes, renforcent et rétablissent la sécurité par leur présence au sein des communautés, donnent des avis aux services de police nationaux, veillent au respect des normes internationales relatives aux droits de l’homme et encouragent et rétablissent l’ordre public et l’état de droit.

L’ONU déploie des forces de police dans le cadre de ses opérations de paix depuis les années 60. Traditionnellement, les composantes de police de ses opérations avaient seulement pour but de surveiller, d’observer et de faire un rapport. À partir du début des années 90, la police a également été chargée d’un rôle consultatif et de tâches d’accompagnement et de formation, notamment afin de permettre aux opérations de maintien de la paix de jouer un rôle de mécanisme correctif auprès de la police et des autres services nationaux chargés de l’application des lois.

(Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...