Ban Ki-moon discute au téléphone avec Benjamin Netanyahu et Mahmoud Abbas

Écouter /

(Photo: ONU)

Le Secrétaire général des Nations Unies qui a discuté jeudi au téléphone, séparément, avec le Premier ministre d’Israël, Benjamin Netanyahu, et le Président de l’Etat de Palestine, Mahmoud Abbas. C'était pour exprimer son inquiétude sur la récente escalade de violence à Jérusalem et en Cisjordanie. Ban Ki-moon a dit, selon son porte-parole, qu’il était choqué par l’attaque mortelle du 18 novembre contre une synagogue à Jérusalem-Ouest.

Dans une note à la presse publiée jeudi soir, le porte-parole de Ban Ki-moon indique que le Secrétaire général s'est dit alarmé par l’escalade de violence au cours des dernières semaines. Cette dangereuse spirale doit être inversée de toute urgence. Il a souligné qu’à ce stade délicat et dangereux, il fallait que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et le Président de Palestine, Mahmoud Abbas, fassent preuve de courage et de responsabilité pour prendre une position qui pourrait être contraire à celle des extrémistes de leurs propres camps.

Lors de ces conversations téléphoniques, Ban Ki-moon a déclaré qu’il espérait que les mesures de renforcement de la confiance récemment annoncées et les engagements fermes pris par les deux parties lors d’une réunion à Amman pour maintenir le statu quo en ce qui concerne les lieux saints se traduiraient par une désescalade des tensions. Sans cela, le conflit israélo-palestinien peut rapidement se transformer en un conflit religieux, sur lequel la communauté internationale aura un pouvoir d’influence limité.

Le Secrétaire général avait déjà condamné plus tôt cette semaine l’attaque contre la synagogue à Jérusalem-Ouest.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous L'info, Secrétaire général.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...