2ème Conférence de la FAO sur la nutrition : les objectifs du Mali pour le développement rural

Écouter /

Le développement du monde rural reste l'une des priorités majeures des grands axes du Gouvernement malien. Faire de ce secteur le levier de l'autosuffisance alimentaire au Mali, requiert sa redynamisation et le suivi de la mise en valeur des zones identifiées.

Selon le Ministère malien du développement rural la politique de développement agricole au Mali a pour but de promouvoir une agriculture durable, moderne et compétitive. Cette agriculture devra reposer prioritairement, sur les exploitations familiales agricoles reconnues, sécurisées à travers la valorisation maximale du potentiel agro-écologique et des savoir-faire agricoles du pays et la création d'un environnement propice au développement d'un secteur agricole moderne structuré.

La vision de ce Ministère est d'assurer un rôle de catalyseur pour apporter les changements institutionnels, technologiques et économiques nécessaires au développement d'une agriculture moderne, compétitive, et respectueuse de l'environnement, en vue de garantir la sécurité alimentaire du pays, d'améliorer les revenus des producteurs, et faire du Mali une puissance agricole exportatrice à l'horizon 2018.

A cet égard, la stratégie qui sous-tend la vision, s'appuie sur deux piliers: la promotion des exploitations familiales pratiquant principalement une agriculture de subsistance, et les entreprises agricoles connectées au marché. Il s'agit de développer des programmes qui visent à renforcer la résilience des exploitations familiales tout en assurant leur connexion progressive au marché, à travers le développement des chaînes de valeur. Le développement des entreprises agricoles tournées vers le marché se fera à travers la création d'agropoles de développement rural et périurbain (ADRU). Il s'agit d'accélérer la modernisation et la transformation structurelle du secteur agricole, à travers la promotion d'un nouveau type d'entrepreneur agricole de taille optimale; l'appui à la mutation progressive des exploitations familiales en exploitations commerciales et le développement de partenariat avec les agro-industries afin de mobiliser les financements privés et faciliter les transferts de technologie et de compétences.

(Interview : Mohamed Makiyou Coulibaly, Conseiller chargé des questions d'alimentation et de nutrition au Ministre du développement rural du Mali; propos recueillis par Stéphanie Coutrix, Envoyée spéciale de la Radio des Nations Unies à Rome)

 

Classé sous Dossiers, Le journal direct.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...