CNUCED: les pays les moins avancés doivent transformer leurs économies pour sortir du cercle vicieux de la pauvreté

Écouter /

Le Malawi fait partie des 48 pays les moins avancés. Photo ONU / Evan Schneider

D'après le dernier rapport publié par la CNUCED, la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement, les pays les plus pauvres de la planète sont piégés dans un cercle vicieux qui les empêche de tirer parti de leur forte croissance économique.

Le rapport 2014 sur les pays les moins avancés, les PMA, intitulé « Croissance – La transformation structurelle : Un programme de développement pour l'après 2015 », appelle la communauté internationale à soutenir les PMA afin qu'ils réalisent une transformation économique structurelle leur permettant de sortir de la pauvreté.

Selon la CNUCED, la plupart des pays les plus pauvres n'ont pas réussi à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD), malgré le fait qu'ils aient connu une forte croissance économique – un phénomène que le rapport appelle le «paradoxe des PMA. ». Après la crise de 2008, la croissance des PMA a augmenté plus rapidement que les autres pays en développement, avec une moyenne de 5,7 pour cent par an, notamment grâce au maintien des prix à l'exportation. Mais un seul pays parmi les 48 PMA a réussi à atteindre les objectifs de développement du millénaire : le Laos.

Les perspectives pour la période 2015 – 2030 sont moins optimistes, en raison de l'instabilité des prix à l'exportation et de la diminution des flux d'aide extérieure.

Dans un entretien avec la Radio des Nations Unies, le principal auteur du rapport, l'économiste Rolf Traeger, de la CNUCED, revient sur ce paradoxe.  Il est nécessaire selon lui de mettre en place des politiques de modernisation des économies et d'accroissement de la productivité du travail. Pour ce faire, trois priorités sont mises en avant : la mobilisation des ressources, la politique industrielle et la diversification des économies rurales.

Le cœur de l’agenda de développement post-2015 devrait être la création d'un cercle vertueux entre le développement économique et humain, d'après le rapport de la CNUCED.

(Extrait sonore : Rolf Traeger, économiste, CNUCED ; propos recueillis par Daniel Johnson)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...