Journée mondiale de l'habitat : « Donnons la voix aux bidonvilles »

Écouter /

Dans sa résolution 40/202 du 17 décembre 1985, l’Assemblée générale des Nations Unies a désigné le premier lundi d’octobre de chaque année comme Journée mondiale de l’habitat. L’idée est de réfléchir sur l’état de nos villes et le droit fondamental de tous à un logement adéquat. Cette Journée est également destinée à rappeler au monde sa responsabilité collective pour l’avenir de l’habitat humain.

En 2014, le thème de la Journée est « Donnons la voix aux bidonvilles ». Elle a pour but de donner la voix aux habitants des bidonvilles et de les aider à améliorer leurs conditions de vie. Il faudrait, entre autres, informer sur les conditions de vie dans les bidonvilles et démontrer aux décideurs des zones urbaines – par le biais de témoignages – que la mise en place de programmes adaptés aux bidonvilles peut améliorer la vie de leurs habitants et être économiquement et socialement bénéfique.

A l'occasion de cette Journée, la Radio des Nations Unies donne la parole à la française Maryse Gautier, qui copréside le Comité préparatoire de la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, Habitat III.

La première session du Comité préparatoire qui s'est réunie au Siège de l'ONU, à New York durant deux jours, a précédé de peu la tenue du Sommet sur le climat. Elle a commencé à poser les jalons de l’analyse à mener pour répondre aux nombreux défis qui se poseront aux villes au cours des prochaines décennies en matière de développement durable.

La première session du Comité préparatoire avait pour objectif de mettre en place les outils et éléments de réflexion de la conférence qui en juin 2016 devra examiner les défis d'une urbanisation galopante, puisqu'en l'espace de quinze ans, entre 2003 et 2018, les villes compteront un milliard d'habitants supplémentaires.

Des défis soulignés par Maryse Gautier, lors de son allocution liminaire. Elle avait alors souligné que la population urbaine atteindra 70% en 2030, faisant valoir que l'urbanisation constitue l'un des faits les plus marquants du début du 21ème siècle. L’urbanisation, avait-elle ajouté affecte toutes les dimensions du développement durable. Aussi, le Comité préparatoire a un peu moins de deux ans pour préparer la conférence Habitat III qui aura lieu en juin 2016 et travailler sur l'équilibre des villes et des territoires, des territoires urbains et ruraux qui en dépendent afin que ces territoires répondes aux demandes légitimes de ses habitants, particulièrement de ses habitants les plus fragiles.

(Interview : Maryse Gautier, Coprésidente du Comité préparatoire de la Conférence Habitat III, Ingénieure générale au Conseil général de l’environnement et du développement durable, France; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...