UNFPA: les religions au service de la santé reproductive

Écouter /

source: Roll Back Malaria

Cette semaine dans Voix de femmes, Moungia Al-Souwahi revient dans nos studios pour nous parler du lien entre la santé reproductive et sexuelle et la religion.

Docteur en études coraniques et sciences islamiques depuis 30 ans à l’Université del Zeitoun en Tunisie, Moungia Al-Souwahi fait partie d'un groupe de leader religieux affilié au Fond des Nations Unies pour la population (UNFPA) qui cherche à faire de la santé reproductive et sexuelle un thème de discussion ouvert et central dans les échanges religieux.

A cet effet, plus de 40 leaders religieux issus d'une vingtaine de pays et de 6 différentes dénominations religieuses –y compris islamique, chrétienne, bouddhiste– se sont réunis récemment au Siège de l'ONU à New York dans le cadre d'un événement intitulé « Un appel à l'action : la foi pour la santé reproductive et sexuelle dans l'agenda de développement post 2015 », organisée par le gouvernement de la Norvège avec le UNFPA et ONUSIDA.

Depuis 10 ans, ce groupe d'élites religieux œuvre à mettre l'Homme au cœur de leur travail qui aborde la sexualité reproductive, la violence contre les femmes et les problèmes qui constituaient des tabous.

Pour la Moungia Al-Souwahi, qui a participé à ces travaux, il est essentiel de pouvoir parler aux jeunes, aux femmes, aux pauvres et vulnérables de façon ouverte et claire pour les protéger et éviter la propagation de maladies telles que le SIDA, surtout quand on voit que le SIDA continue d'infecter les femmes au rythme de 50 femmes par jour.

« Lorsque la vie est attaquée on ne peut pas dire au gens non n'utilisez par le préservatif », déclare Moungia Al-Souwahi, « Dieu ne veut pas que nos jeunes meurent que ce soit avec le SIDA ou avec la violence. C'est ce que je crois et c'est ce que croient les autres leaders religieux aussi ».

(Interview : Moungia Al-Souwahi, Docteur en études coraniques et sciences islamiques depuis 30 ans à l’Université del Zeitoun en Tunisie et leader religieux au sein du UNFPA; propos recueillis par Cristina Silveiro)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...