Ukraine: le Conseil de sécurité examine la situation politique et des droits de l'homme

Écouter /

Le Conseil de Sécurité des Nations Unies. Photo ONU.

L'Ambassadeur François Delattre a déclaré devant le Conseil que « Nous attendons la sécurisation de la frontière russo-ukrainienne et sa surveillance permanente sous L'égide de I’OSCE. Nous pensons que le mandat de la mission de I’OSCE en territoire russe doit être renforcé et élargi le plus rapidement possible à d’autres postes-frontière ».

« Ces efforts déployés témoignent de notre engagement collectif à régler la crise ukrainienne. Mais cette crise ne peut être réglée que si tous les acteurs se comportent avec la même sincérité. Nous saluons les mesures prises par l'Ukraine pour mettre en œuvre ses engagements, notamment l'adoption par le parlement ukrainien des lois prévoyant un statut transitoire d’autonomie locale », a-t-il indiqué.

Le diplomate français a lancé un appel à « toutes les parties à œuvrer effectivement pour permettre la tenue ce dimanche des élections législatives anticipées, dans le respect des normes internationales, et sur tout le territoire ukrainien. Ces élections sont essentielles pour permettre à l’Ukraine de poursuivre le chemin nécessaire des réformes. Ceux qui s’opposeraient ÿ ce scrutin montreraient leur refus du compromis et de la paix. Les élections de ce dimanche sont autant une chance d’un nouveau départ pour les Ukrainiens que pour les Russes ».

Auparavant, le Conseil de sécurité a adopté une résolution qui réaffirme l'embargo sur les armes visant la Somalie et qui condamne la poursuite des exportations de charbon de bois de Somalie en violation de l'interdiction complète de ces exportations.

(Extrait sonore : l'Ambassadeur François Delattre, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...