Syrie : le HCR aide la population victime de la guerre à Kobane

Écouter /

 

António Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés- Photos-UNHCR

Au Moyen-Orient, les autorités de la Turquie indiquent qu'elles feront tout pour empêcher les jihadistes de l'EIIL, Etat islamique en Iraq et au Levant, de s’emparer de Kobane, ville située sur le sol syrien, à la lisière du territoire turc. Avant la guerre, la localité comptait près de 70 000 habitants.

 Aujourd’hui, elle est complètement asphyxiée, presque totalement vidée de ses civils. Sur ce sujet, voici la position et l'initiative d'Antonio Guterres, le Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés : « Nous avons lancé une opération de transport aérien avec une quantité très importante d’articles de secours pour aider les autorités turques à cet égard. Nous travaillons en étroite collaboration avec elles. Mais, malheureusement, la guerre se poursuit en Syrie ».

Antonio Guterres a ajouté que «  Nous voyons les combats du côté turc de la frontière et nous espérons que cette tragédie va s’arrêter parce que, évidemment, nous parlons de mouvements massifs des populations. Cela crée non seulement une souffrance dramatique de ces populations mais aussi une énorme difficulté à répondre de manière adéquate parce qu'il y a trop de gens en même temps. Donc, je souhaite vivement que cela finisse le plus tôt possible ».

(Extrait sonore : Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...