Sud-Kivu: il n'y a pas de camp d'entrainement des FNL, selon la MONUSCO

Écouter /

Photo: ONU/Clara Padovan

Les rebelles burundais du Front national de libération (FNL) ne disposent d'aucun camp d'entrainement dans la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo (RDC). Ces rebelles, qui opèrent dans la zone frontalière entre la RDC et le Burundi, sont traqués par les FARDC avec l'appui de la Mission de l'ONU de stabilisation en RDC (MONUSCO), a déclaré le porte-parole militaire  de la MONUSCO, le colonel Félix Prosper Basse mercredi 1er octobre à Kinshasa au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations unies.

«La présence des rebelles FNL […] dans la province du Sud-Kivu ne date pas d'aujourd'hui. Ces rebelles FNL sont traqués jour et nuit par les Forces armées de la République démocratique du Congo. Donc, je ne pense pas que ces rebelles FNL aient un camp où ils s'entraîneraient», a affirmé le colonel Félix Prosper Basse.

Depuis fort longtemps, a-t-il rappelé, ces rebelles opèrent le long de la frontière entre le Burundi et le Congo. «Des patrouilles conjointes ont été menées à plusieurs reprises en vue de mieux verrouiller cette franche frontière, qui est assez poreuse, pour ramener la paix dans cette zone qui est soumise à toutes ces activités négatives des FNL», a expliqué le porte-parole militaire  de la MONUSCO.

(Extrait sonore : colonel Félix Prosper Basse, porte-parole militaire  de la MONUSCO; propos recueillis par Radio Okapi)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...