Somalie : une nouvelle attaque terroriste fait 11 morts

Écouter /

Nicholas Kay, Photo ONU

Une nouvelle attaque terroriste à la bombe a fait 11 morts mercredi 15 octobre dans un restaurant populaire de la capitale Mogadiscio. D'après le porte-parole de la mission des Nations-Unies en Somalie (ONUSOM), Aleem Siddique,les premiers rapports indiquent que 11 personnes auraient été tuées et de nombreuses autres blessées, dont des enfants et des passants qui se trouvaient dans la rue à ce moment-là.

Dans un communique publie jeudi 16 octobre, le Représentant spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies pour la Somalie, Nicholas Kay, a condamné cette attaque qu'il a jugée inhumaine, ajoutant qu'il était choqué par le mépris des terroristes pour les vies des Somaliens ordinaires.

Nicholas Kay a présenté ses sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes de l'attaque et demandé à ce que les auteurs soient traduits en justice.

Dans un entretien avec la Radio des Nations-Unies, Aleem Siddique a expliqué que la récente augmentation des attaques terroristes dans la capitale était liée aux défaites du groupe terroriste Al-Shabaab sur le terrain, face à la force conjointe menée par le gouvernement somalien et la force de l'Union Africaine en Somalie, l'AMISOM.

«  Ce qu'on voit se passer c'est que le mouvement Al-Shabaab est en train d'adapter ses tactiques car ils ne sont plus capables de se maintenir sur le terrain, étant sous une pression croissante à l'extérieur de Mogadiscio. Ce qu'on voit, c'est qu'ils adaptent leurs tactiques et qu'ils ciblent les civils de manière indéterminée de façon à répandre la peur et l'insécurité dans Mogadiscio. » 

Le porte-parole a noté qu'avant la vague d'attaques terroristes des derniers jours, la ville de Mogadiscio avait été particulièrement calme ces dernières semaines, grâce au renforcement des mesures de sécurité dans la capitale par le gouvernement et les forces de l'AMISOM.  Il a ajouté qu'il était très difficile d'assurer la sécurité dans les quartiers populaires et densément peuples de Mogadiscio, vu la nature de la menace terroriste.

Aleem Siddique a également expliqué que l'ONUSOM jouait un rôle politique important pour aider le gouvernement à reconstruire ses  institutions et plus particulièrement avec le Ministère de l'intérieur dans le renforcement de l'état de droit pour garantir la sécurité et le respect des droits des Somaliens.

(Extrait sonore: Aleem Siddique, porte parole de l’ONUSOM; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

Classé sous .
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...