Situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture: Ouvrir l'agriculture familiale à l'innovation

Écouter /

Plus de 500 millions d'exploitations agricoles familiales se répartissent la plus grande partie des terres agricoles mondiales et produisent l'essentieldes denrées alimentaires. Nous avons besoin des exploitations agricoles familiales pour parvenir à la sécurité alimentaire partout dans le monde, préserveret protéger l'environnement naturel et mettre fin à la pauvreté, à la dénutrition et à la malnutrition.

Ces objectifs ne seront atteints qu'à condition que les exploitations familiales deviennent beaucoup plus productives et fonctionnent davantage dans l'optique d'un développement durable; autrement dit, il faut qu'elles s'ouvrent à l'innovation, dans le cadre d'un système qui tienne compte de leur diversité et de la complexité des défis à relever.

Le présent rapport, intitulé: La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture 2014: Ouvrir l'agriculture familiale à l'innovation, montre en quoi l'innovation dans les exploitations agricoles familiales contribue à la sécurité alimentaire, au recul de lapauvreté et à la protection de l'environnement dans  le monde. Le rapport fait valoir que les exploitations agricoles familiales doivent être encouragées à innover d'une manière qui favorise  l'intensification durable de la production et l'amélioration des moyens d'existence ruraux. L'innovation est un processus par lequel les agriculteurs augmentent leur production et améliorent leurs pratiques de gestion. Il peut s'agir de planter de nouvelles variétés végétales, d'associer les pratiques traditionnelles à de nouvelles connaissances scientifiques, d'appliquer des pratiques intégrées novatrices en matière de production et de traitement  après récolte ou encore de fonctionner sur le marché de façon nouvelle et de sorte à obtenir davantage. Mais l'innovation n'est pas du seul ressort des agriculteurs. Le secteur public, en concertation avec le secteur privé, la société civile et les agriculteurs et leurs organisations doit créer un système d'innovation qui relie entre eux ces divers acteurs, renforce les capacités des agriculteurs et incite ces derniers à innover.

Les exploitations agricoles familiales sont très hétérogènes, en termes de taille, d'accès au marché et de caractéristiques du ménage, une diversité qui se traduit par des besoins différents au regard de l'innovation. Les moyens d'existence du ménage sont souvent complexes, combinant de multiples activités liées aux ressources naturelles, telles que la culture, l'élevage, la pêche ou encore la cueillette en forêt, et des activités hors exploitation,  agricoles ou non et salariées ou exercées à titre indépendant. Dans les exploitations agricoles familiales, ce sont les membres du ménage qui prennent les décisions de gestion et qui constituent l'essentiel de la force de travail. Dans ce type d'exploitation, le processus d'innovation met en jeu une problématique hommes-femmes et les relations entre générations. Les politiques seront plus efficaces si on les adapte aux particularités des différents types de ménages d'agriculteurs, compte tenu de l'environnement institutionnel et agroécologique. Il est essentiel que les systèmes de recherche, les services de conseil, les organisations et les coopératives de producteurs ainsi que les institutions du marché soient ouverts à tous.

Concevoir un système d'innovation pour le XXIe siècle est une entreprise plus complexe qu'au temps de la révolution verte. Le cadre institutionnel est différent, du fait que le secteur public joue un rôle de moins en moins important dans l'innovation agricole et que de nouveaux acteurs interviennent désormais, tels que les entreprises de recherche, les prestataires de services de conseil privés et les organisations de la société civile. Les agriculteurs doivent en outre faire face à la mondialisation, à la complexité croissante des chaînes de valeur, aux pressions exercées sur les ressources naturelles et au changement climatique.

(Interview: Jakob Skoet, Economiste à la FAO, Département économique et social; propos recueillis par Florence Westergard)

 

Classé sous Environnement, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...