Rosa Kornfeld-Matte: première Experte Indépendante chargée de promouvoir l'exercice par les personnes âgées de tous les droits de l'homme

Écouter /

Une vieille femme de la province de Khemisset au Maroc. Phto. ONU-John. isaac

La nouvelle Experte Indépendante des Nations Unies chargée de promouvoir l'exercice par les personnes âgées de tous les droits de l'homme, Rosa Kornfeld-Matte, appelle tous les États à veiller à ce que les préoccupations des personnes âgées soient prises en compte d’une manière transversale dans le programme de développement pour l'après-2015.

A l´occasion de la 24ème célébration de la Journée internationale des personnes âgées, Mme Kornfeld-Matte exhorte les Gouvernements du monde entier à promouvoir la pleine inclusion des personnes âgées dans la société en combattant la discrimination fondée sur l´âge et la stigmatisation.

« Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur de nombreuses questions comme si elles ne nous concernent pas. Vieillir fait partie de la vie et nous allons tous payer le prix de notre inaction.

Aujourd’hui, il y a environ 700 millions de personnes âgées de 60 ans et plus, et on estime que ce chiffre devrait doubler d’ici 2025 pour atteindre près de deux milliards d´individus en 2050 – la grande majorité se trouvera dans le monde en développement. D'ici à 2050, les personnes âgées constitueront 20 pourcent de la population mondiale.

Une révolution démographique est en cours et on ne peut pas se permettre de laisser de côté des millions de personnes âgées. L'âge, ainsi que le genre et l'endroit où les personnes vivent, affectent la jouissance par les personnes âgées des droits de l'homme, qui sont souvent stigmatisées comme étant «non productives » ou « n'apportant rien à la société ».

“J'appelle tous les Etats à lutter contre l’âgisme, la discrimination fondée sur l’âge et la stigmatisation, qui constituent certains des obstacles auxquels les personnes âgées doivent faire face pour qu'elles puissent exercer leurs droits et être inclues dans la société. Aujourd'hui, en cette Journée international des personnes âgées, j´exhorte tous les Gouvernements à assurer que les préoccupations des personnes âgées soient prises en compte d’une manière transversale dans le programme de développement pour l'après-2015″ a-t-elle déclaré.

Le programme de développement pour l'après-2015 offre une occasion unique d'assurer une approche fondée sur les droits des personnes âgées et peut également contribuer à changer les attitudes et les perceptions vis à vis des personnes âgées, souvent considérées comme des bénéficiaires de l'aide sociale au lieu de titulaires de droits avec des responsabilités.

« Le vieillissement n’est pas une maladie, c’est une occasion d'utiliser les ressources acquises au cours de la vie. Les personnes âgées du monde entier font des contributions importantes à la société ».

(Interview: Rosa Kornfeld-Matte, Experte indépendante chargée de promouvoir l’exercice par les personnes âgées de tous les droits de l'homme; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...