ONUCI : le soutien de l'ONU au gouvernement ivoirien, expliqué à la presse

Écouter /

Déjeuner-de-presse-Photo:ONUCI

Les agences du Système des Nations Unies (SNU) ont échangé avec la presse nationale et internationale sur leur appui à la Côte d'Ivoire, au cours d'un petit déjeuner de presse, mardi 21 octobre 2014, à Abidjan.

Cette rencontre s'est déroulée en présence du Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Coordonnateur résident des Nations Unies, Coordonnateur de l'action humanitaire et Représentant résident du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), M'Baye Babacar Cissé, et de plusieurs chefs d'agences du SNU en Côte d'Ivoire. Elle intervient à quelques jours de la Journée des Nations Unies qui sera célébrée le 24 octobre 2014 à Bouake sur le thème : ''Unis dans l'action pour une croissance inclusive et durable en Côte d'Ivoire''.

Cette matinée d'échanges a permis aux différentes agences du SNU d'expliquer à la presse leur appui au Gouvernement ivoirien dans ses efforts de développement. Selon M'Baye Babacar Cissé, l'appui des Nations Unies se situe à deux niveaux : il consiste premièrement à l'élaboration des politiques et des stratégies, et deuxièmement aux interventions directes en faveur des communautés, notamment les plus vulnérables. Plusieurs domaines sont concernés par cet appui. Ce sont, entre autres, les priorités de développement du Gouvernement, la gouvernance politique et administrative, la réforme sécuritaire, la justice et les droits de l'Homme, la réconciliation nationale et l'économie.

Parlant des efforts du Gouvernement ivoirien dans ces domaines, M. Cissé a indiqué qu'ils étaient réels. Il a toutefois plaidé pour que ces efforts se poursuivent afin que la croissance ait un impact sur les populations. « Il faut faire en sorte que la croissance soit inclusive  », a-t-il fait savoir.

Évoquant la question de la reforme sécuritaire, le Coordonnateur résident des Nations Unies, a dit que c'était un défi majeur pour lequel l'ONU travaillait. « Il y a des acquis. Quand on considère les avancées dans ce domaine, on est en droit de penser que nous sommes sur la bonne voie  », a-t-il souligné.

M. Cissé a enfin mis en exergue l'importance de l'emploi des jeunes qui, selon lui, reste un défi majeur pour le pays. « Nous sommes en train de réfléchir sur un plan d'action qui pourrait être mis en œuvre de sorte à renforcer tous les acquis en matière d'emploi des jeunes  », a –t-il soutenu.

Notons que pour atteindre ses différents objectifs en matière d'appui au Gouvernement, le SNU a apporté environ 126 millions de dollars (63 milliards FCFA) au cours des années 2013 et 2014.

Cette rencontre avec la presse, prévue pour être désormais régulière, a été organisée par le Groupe de communication des Nations Unies, en collaboration avec le Réseau des femmes journalistes et professionnelles de la communication.

(Reportage de Bob Quenum pour ONUCI FM)

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...