ONU : cinq nouveaux membre non-permanents sont élus au Conseil de sécurité

Écouter /

Election à l'Assemblée générale des membres non-permanents du Conseil de sécurité. Photo: ONU

L’Angola, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande, le Venezuela et l’Espagne siégeront au Conseil de sécurité pour une période de deux ans à partir du 1 janvier 2015, suite à leur élection par les 193 Etats membres des Nations Unies au cours d'une réunion jeudi à l’Assemblée générale.

L’Angola, la Malaisie, la Nouvelle-Zélande et le Venezuela ont été élu dès le premier tour, tandis que l’Espagne a été élue après plusieurs tours pour la départager de la Turquie, qui était également candidate.

Les cinq sièges disponibles pour cette élection étaient répartis entre les groupes régionaux, dont un siège pour le groupe de l’Afrique (actuellement occupé par le Rwanda), un siège pour le groupe de l’Asie-Pacifique (actuellement occupé par la République de Corée), un siège pour le groupe des États d’Amérique latine et des Caraïbes (actuellement occupé par l’Argentine) et deux sièges pour le groupe de l’Europe occidentale et autres Etats (actuellement occupés par l’Australie et le Luxembourg).

Les cinq membres permanents du Conseil, qui exercent chacun un droit de veto, sont la Chine, la France, la Russie, le Royaume-Uni et les États-Unis. La Lituanie, le Tchad, le Chili, la Jordanie et le Nigeria maintiendront leurs sièges non permanents au Conseil jusqu’à la fin de 2015.

En vertu de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité a la responsabilité principale du maintien de la paix et la sécurité internationales. Chacun des membres du Conseil dispose d’une voix. En vertu de la Charte, tous les États membres de l’ONU sont tenus de se conformer aux décisions du Conseil.

Le Conseil de sécurité est également chargé de déterminer l’existence d’une menace contre la paix et de réagir à un acte d’agression. Il est aussi chargé de trouver des moyens pacifiques de régler un conflit ou une dispute entre les Etats. Dans certains cas, le Conseil de sécurité peut recourir à l’imposition de sanctions ou même autoriser l’usage de la force pour maintenir ou rétablir la paix et la sécurité internationales.

Le Conseil de sécurité recommande également à l’Assemblée générale la nomination du Secrétaire général et de l’admission de nouveaux Membres à l’Organisation des Nations Unies. Le Conseil et l’Assemblée générale, élisent ensemble les juges de la Cour internationale de Justice.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...