NEPAD : « l'Afrique est en pleine ascension », selon Sam Kutesa

Écouter /

Sam Kahamba Kutesa, Président de la soixante-neuvième session de l'Assemblée générale des Nations Unies
Photo: ONU.

La Semaine de l'Afrique qui se tenait du 13 au 17 octobre au siège des Nations-Unies à New-York, s'est achevée vendredi 17 octobre par un débat de l'Assemblée générale sur les progrès réalisés en matière de développement en Afrique, de paix durable, et de lutte contre la malaria.

Le Président de l'Assemblée Générale, Sam Kutesa, est revenu sur la mise en œuvre du Nouveau Partenariat pour le Développement en Afrique, le NEPAD. La feuille de route pour le développement du continent africain, adoptée par ses chefs d'Etat en juillet 2001, a été soutenue par une résolution de l'Assemblée générale en septembre 2002, qui en a fait le principal canal du soutien de l'ONU à l'Afrique. Le NEPAD est désormais intégré dans les structures de l'Union Africaine.

Sam Kutesa a salué les efforts réalisés pour améliorer son efficacité : “A  travers le Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique, NEPAD, l'Afrique a mis en place un cadre coordonné pour son développement économique et social. Comme indiqué dans le rapport du Secrétaire général des Nations-Unies, des progrès importants ont été réalisés dans la mise en œuvre globale du NEPAD dans plusieurs secteurs clés”

Le Président de l'Assemblée Générale s'est montré optimiste pour l'avenir du continent : «  Je suis convaincu que l'Afrique est en pleine ascension, et que l'Afrique est prête à tenir ses promesses. »

Il a mis en avant les efforts réalisés par l'ONU pour soutenir les objectifs du NEPAD, notamment en matière de construction d'infrastructures, de développement agricole et de soutien à l'utilisation de sources durables de fourniture d'énergie.

En matière d'infrastructures, le Plan de Développement des Infrastructures en Afrique du NEPAD (PIDA) a ainsi permis d'identifier 16 projets porteurs pour un financement et une mise en œuvre rapide.

Sam Kutesa a par ailleurs évoqué l'initiative des Nations Unies pour fournir des sources d'énergie durable à tous d'ici à 2030, comme un élément essentiel du développement de l'Afrique.

La réunion a enfin été l'occasion de faire le point sur une décennie de mise en œuvre de l'initiative de l'ONU pour faire reculer la malaria. Sam Kutesa a rappelé que 80% des cas de malaria sont en Afrique. Il a souligné que plus d'un million de morts avaient pu être évités grâce à cette initiative mais il a souhaité que les efforts soient accrus pour éradiquer complètement cette maladie évitable.

(Extrait sonore : Sam Kutesa, Président de l'Assemblée générale des Nations-Unies)

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...