L'intervention de l'UNICEF face à Ebola : des rescapés du virus se joignent à la lutte en Sierra Leone

Écouter /

Centre de santé à Kenema dans la Province orientale de la Sierre Leone(Photo:UNICEF/Dunlop).

Trente-cinq rescapés du virus Ebola se réunissent cette semaine à Kenema, l’un des épicentres de l’épidémie en Sierra Leone, afin de partager leur expérience d’Ebola, apprendre comment faire face à ses conséquences psychologiques, et trouver des moyens d'aider les membres de la communauté infectés.

Organisée par le Ministère de la protection sociale, du genre et de l’enfance, avec l’appui de l’UNICEF, des Centers for Disease Control des Etats-Unis et d’autres partenaires, cette rencontre est la première d’une série d’événements similaires prévus au cours des prochains mois, dans le cadre de l'intervention face à Ebola, pour recruter les personnes qui ont survécu à cette maladie mortelle et sont immunisées maintenant contre le virus.

« La Sierra Leone est confrontée à l’une des plus grandes crises de son histoire, et pour vaincre le virus Ebola, nous avons besoin de l’aide de tous les citoyens », a déclaré S.E. Alhaji Moijue Kaikai, Ministre de la protection sociale, du genre et de l’enfance. « Les gens qui ont survécu à Ebola donnent de l’espoir à ceux qui luttent encore contre la maladie. Nous devons accepter les rescapés et les accueillir à nouveau au sein de nos familles et de nos communautés. Nous exhortons tous nos partenaires à se joindre à la lutte contre le virus Ebola avec des actions, pas seulement des mots. »

À Kenema, les rescapés du virus qui participeront à la réunion pourront écouter des spécialistes sur la façon de surmonter les traumatismes et la stigmatisation imputables au virus Ebola. Les professionnels de la santé vont également leur donner les connaissances dont ils ont besoin pour aider les agents de santé et de la communauté à dispenser des soins aux personnes placées en quarantaine dans les communautés et dans les centres de traitement.

« Une des principales difficultés, pour les parents, les agents de santé  et nombre d'entre nous, consiste à s'occuper d'enfants qui ont été touchés ou infectés par le virus Ebola sans mettre en danger les gens qui s'occupent d'eux », a rappelé Roeland Monasch, Représentant de l’UNICEF en Sierra Leone. « Une façon créative de résoudre ce problème consiste à travailler avec les rescapés du virus Ebola qui peuvent  apporter à ces enfants l’amour, les soins et l’attention dont ils ont tellement besoin. »

Dans le climat de peur actuel, les personnes qui ont été exposées au virus Ebola et qui y ont survécu, sont souvent rejetées par leurs communautés. Une récente enquête de l’UNICEF menée auprès de 1 400 ménages dans tout le pays a révélé que les victimes d’Ebola sont confrontées à des niveaux élevés de stigmatisation, humiliation et discrimination dans leurs communautés, ce qui compromet leur capacité à reconstruire leur vie. Les enfants sont particulièrement vulnérables, surtout quand leurs parents ou eux-mêmes doivent être isolés pour le traitement.

Environ 96 pour cent des ménages de l’étude ont reconnu qu'ils adoptaient des attitudes discriminatoire à l’égard des personnes infectées, ou présumées infectées, par le virus Ebola et 76 pour cent ont affirmé qu'ils n'accueilleraient pas le retour d'une personne qui avait été infectée par le virus, même si cette personne était rétablie.

La conférence sera également l'occasion de présenter un nouveau manuel de formation psychosociale à destination des communautés touchées par le virus Ebola, et les rescapés du virus auront la possibilité de rencontrer des spécialistes de santé mentale et des psychosociologues.

L’UNICEF prévoit de former des survivants d’Ebola au cours de réunions similaires à travers tout le pays lors des 6 prochains mois. Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la Santé, plus de 650 adultes ont survécu à Ebola depuis le début de l’épidémie en Sierra Leone.

(Extrait sonore: Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...