Kobané : Staffan de Mistura lance un appel à la Turquie pour agir en faveur des habitants assiégés

Écouter /

Staffan de Mistura, Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie lors d’une conférence de presse à Genève (photo: ONU/J.M. Ferré)

Le monde pourrait regretter un nouveau massacre de civils, si la Turquie n’autorise pas des volontaires kurdes syriens retraverser leur frontière pour porter secours à la ville de Kobane, en Syrie. Cet appel pressant a été lancé par l’émissaire spécial de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura ce vendredi à Genève. Staffan de Mistura a expliqué craindre un massacre dans la ville syrienne attaquée par les djihadistes de l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL).

 

« Nous appelons les autorités turques à autoriser le flot de réfugiés à entrer dans la ville de Kobané pour soutenir son action d’autodéfense ». Lors d'une conférence de presse ce vendredi à Genève, l’Emissaire spécial de l’ONU pour la Syrie a lancé un appel pressant à Ankara pour agir en faveur des habitants de Kobané. Staffan de Mistura invite ainsi la Turquie à prendre une action concrète pour stopper la progression de l'Etat islamique en Iraq et au Levant (EIIL). Sinon, avertit l'Envoyé spécial de l’ONU, le monde regrettera un nouveau carnage de civils. A cet égard, il a évoqué le spectre du massacre de Srebrenica en Bosnie en 1995 et du génocide rwandais.   Staffan de Mistura  prévient que « si Kobané tombe, des civils seront probablement anéantis ».

Sur le front diplomatique, l’Emissaire spécial de l’ONU a affirmé qu’au stade actuel du conflit syrien, une conférence « Genève 3 » n’est pas à l’ordre du jour.  Non sans rappeler que l'ONU saisira « toute occasion qui se présenterait pour un processus politique, car il n’y a pas de solution militaire » en Syrie.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec une extrait sonore de Staffan de Mistura, Envoyé spécial des Nations Unies pour la Syrie )

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...