Kinshasa/RDC : les procureurs africains discutent de la lutte contre les crimes graves

Écouter /

Tribunal de grande instance de Kinshasa/Kalamu situé dans la commune de Kasa-vubu à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

La 9e assemblée générale de l'Association des procureurs d'Afrique (APA) se tient à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC) mercredi 22 octobre. Plus d'une trentaine de procureurs généraux participent à ces travaux au cours desquels les procureurs vont notamment discuter du renforcement de la coopération entre États africains dans la lutte contre les crimes graves relevant de la convention de Genève de 1949, crimes de guerre, crimes de génocide et crimes contre l'humanité.

Les procureurs généraux africains vont également examiner certaines formes de criminalité notamment l'immigration clandestine, le trafic ce drogue, le blanchiment des capitaux, le terrorisme et la cybercriminalité.

Pour le procureur général de la RDC, Flory Kabange, aucun Etat ne pourra combattre les crimes graves sans le concours des autres. Pour lutter contre la criminalité, explique-t-il, il sied de coopérer par l'échange d'informations et d'expériences.

Les procureurs vont, en outre, identifier les causes de la corruption et  de la perméabilité des frontières. Un séminaire de formation de mise à niveau à ce sujet s'est clôturé mardi. Il s'agit d'une formation pour faciliter certaines procédures comme l'extradition des criminels.

Mais pour l'APA, seule la coopération ne suffit pas. Lors de sa dernière rencontre préparatoire le 23 juin dernier à Kinshasa, l'association des procureurs a recommandé aux gouvernements africains de la doter de plus de moyens nécessaires à la traque des criminels.

(Reportage de Jeef Ngoy pour Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...