Iraq : l'OCHA et l'OIC se rendent compte de l'immense urgence humanitaire

Écouter /

Le camp de Khankhe, en cours de construction. Photo HCR Iraq.

Hesham Youssef, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’Organisation de la coopération islamique (OIC) et Rashid Khalikov, représentant à Genève de l'OCHA, le Bureau des Affaires humanitaires des Nations Unies, sont de retour d'une mission en Iraq.
Au cours de cette mission qui a duré quatre jours, les deux personnalités ont été à Erbil, Bagdad et le gouvernorat de Dohuk où se sont rendu compte de l’ampleur de la crise.
« Une immense urgence humanitaire se déroule devant nos yeux et nous avons 5,2 millions d’Irakiens qui ont besoin d’aide. 1,8 million de personnes ont été déplacées depuis janvier 2014 ; la moitié d’entre elles sont des enfants. Certains se sont installés avec des amis et la famille, mais des centaines de milliers d’autres ont été contraints à s'abriter dans des bâtiments inachevés, des espaces publics et des établissements inaptes à accueillir les personnes qui ont fui avec très peu d’effets.
Comme un hiver rigoureux vient – et nous avons vu qu’il fait très froid le soir et la nuit – nous avons vu les pluies qui sont très fréquents et très forte. 800 000 personnes ont un besoin urgent d’abris et de beaucoup d’autres sont dans le besoin d’aide d'hivernage » a déclaré Rashid Khalikov.

Il a ajouté que « Nous avons visité la région du Kurdistan irakien qui subit de plein fouet la crise de déplacement avec plus de 850.000 déplacés. Nous sommes allés au Gouvernorat de Dohuk où plus d’un demi-million de personnes ont cherché refuge et 90.000 vivent en plein air, sous de fortes pluies quasi quotidiennes et des températures très froides ».

Et Hesham Youssef, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’OIC, a indiqué que les préparatifs pour l'hiver sont une des priorités essentielles. En conséquence des difficultés de logement, il y a par exemple 400 écoles dans le Kurdistan qui hébergent les personnes déplacées. Cela a conduit au report de l’année scolaire pour le 1er décembre dans toutes ces écoles, en mettant une pression supplémentaire sur les communautés d’accueil.
(Extrait sonore : Hesham Youssef, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’Organisation de la coopération islamique, OIC)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...