Iraq : la MANUI s’inquiète du nombre d'exécutions capitales

Photo ONU / Martine Perret

Selon un rapport publié par la Mission d’Assistance des Nations Unies en Iraq, la MANUI, et le Bureau du Haut-Commissaire aux droits de l'homme, 60  personnes ont déjà été exécutées depuis le début de l'année en Iraq. Ce chiffre traduit l'augmentation des condamnations à mort prononcées dans le pays depuis la restauration de la peine de mort en 2005.

Le nombre d'exécutions capitales a régulièrement augmenté depuis 2005, 177 personnes ayant été pendues en 2013, dont 34 la même journée.

D'après le Ministère de la justice iraquien, 1 724 prisonniers attendent leur exécution dans les couloirs de la mort des prisons irakiennes.

Le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Iraq, Nickolay Mladenov, a  qualifié d'alarmante cette augmentation. Il a déclaré que « un grand nombre de ces condamnations sont basées sur des preuves douteuses et que l’administration de la justice comporte de nombreuses défaillances .»

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, a estimé que les défaillances du système de justice pénale en Iraq faisaient que des personnes innocentes pouvaient ètre executees pour des crimes qu'ils  n'avaient pas commis, notamment après avoir fait des aveux sous la torture.

Dans un contexte national marqué par l'insécurité et afin de garantir le respect de l'état de droit, Zeid al Hussein et Nickolay Mladenov ont demandé au gouvernement iraquien d'imposer un moratoire sur l'application de la peine de mort.

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...