FAO: Une nouvelle plateforme en ligne pour réduire les pertes alimentaires

Écouter /

Le premier forum de discussion en ligne portera sur les pertes et le gaspillage alimentaires dans la filière maïs. Photo: FAO/Ami Vitale

Selon la FAO, plus de 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Si l'on pense à ce chiffre, les estimations à venir pourraient sembler plutôt inattendues. On estime également qu'environ 30% de la production alimentaire mondiale, notamment 40 à 50% des tubercules, des fruits et des légumes, 20% des oléagineux, de la viande et des produits laitiers et 35% du poisson, est perdue ou gaspillée. Cela représente 1.3 milliards de tonnes de nourriture gaspillée, autrement dit assez de nourriture pour potentiellement subvenir aux besoins alimentaires de 2 milliards de personnes.

Les tentatives visant à réduire les pertes alimentaires et le gaspillage de nourriture, qui représentent un tiers des aliments produits dans le monde pour la consommation humaine, peuvent désormais compter sur une nouvelle plateforme en ligne qui rassemble, pour la première fois, un éventail de ressources permettant aux acteurs concernés de partager leurs expériences et les meilleures pratiques.

Il s’agit de la Communauté de pratiques mondiale sur la réduction des pertes alimentaires qui vient d’être lancée par les trois agences de l’ONU à Rome: l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

Cette plateforme en ligne s’insère dans le cadre d’un projet plus vaste en cours d’exécution par ces trois agences, financé par l’Agence suisse pour le développement et la coopération, et intitulé: Intégration des initiatives de réduction des pertes alimentaires pour les petits exploitants dans les zones à déficit vivrier.

La Communauté de pratiques mondiale sur la réduction des pertes alimentaires entend devenir la référence mondiale facilitant le partage d’information et les liens entre acteurs concernés, notamment les entités publiques, la société civile et le secteur privé.

La plateforme en question permet aux intervenants de se tenir au courant des dernières nouvelles et événements pertinents et d’avoir accès aux liens vers des bibliothèques en ligne, des bases de données et des référentiels avec leur documentation pertinente, ainsi qu’aux réseaux sociaux. Des formations en ligne et des modules d’apprentissage sur la gestion post-récolte sont également disponibles.

“Sauvegarder la nourriture c’est sauvegarder aussi les ressources utilisées pour la produire. Réduire le gaspillage et les pertes – et, en premier lieu, éviter d’en créer – devrait être une priorité pour tous”, a déclaré notamment Mme Maria Helena Semedo, Sous-Directrice générale de la FAO responsable des ressources naturelles, qui commentait l’initiative des trois agences. Et Mme Semedo d’ajouter que le gaspillage et les pertes alimentaires sont d’autant plus navrants que le monde compte encore plus de 800 millions d’affamés.

(Extrait sonore: Mireille Totobesola, Chef du projet "Intégration des initiatives de réduction des pertes alimentaires pour les petits exploitants dans les zones à déficit vivrier"; propos recueillis par Murielle Sarr de la FAO)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...