Détérioration de la situation sécuritaire en Iraq: le HCR face à un nombre croissant de déplacés

Écouter /

 

Des déplacés iraquiens ont trouvé un refuge temporaire dans un complexe d’appartement inachevé à Erbil. Photo: UNHCR / N. Colt / August 2014

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) fait face à des difficultés d'accès croissantes aux personnes déplacées et refugiées en raison du conflit qui se poursuit, voir s'aggrave dans plusieurs zones en Iraq.

En 2014, plus de 1.8 million de personnes ont été déplacées en raison du conflit qui oppose les forces du gouvernement à celles des groupes islamistes de l’Etat islamique d’Iraq et du Levant (EIIL), selon les dernières estimations du HCR, tandis que près d'un million de personnes avaient déjà été déplacées les années précédentes. L’Iraq accueille en outre quelque 214 000 réfugiés syriens dont la grande majorité est hébergée dans la région du Kurdistan iraquien.

Alors que 180 000 personnes supplémentaires, principalement des femmes et des enfants d'origine sunnite, ont fui les combats dans la ville de Hit, dans la province d'Anbar à l'Est de Bagdad, Francis Markus, chargé de communication pour le HCR à Genève, revient sur les conditions d'intervention du HCR dans le pays.

Il explique que le HCR s'attache à fournir des matelas, des jerrycans, des couvertures et d’autres articles de secours aux personnes déplacées, malgré les difficultés d'accès en raison du conflit, la priorité actuelle étant de s'organiser en prévision de l'hiver.

Parallèlement, le Représentant spécial du Secrétaire général en Iraq, Nickolay Mladenov, a condamné mercredi le meurtre du député Ahmed Al-Khafaji, tué le 14 octobre dans un attentat à la voiture piégée à Bagdad qui a fait 25 victimes et 51 blessés. L'attentat a été revendiqué par l'EIIL.

(Interview: Francis Markus, chargé de communication pour le HCR à Genève; propos recueillis par Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...