Côte d’Ivoire: lancement du désarmement communautaire

Écouter /

Photo: ONUCI/ADDR

Dernièrement,  l’ADDR (l’Autorité pour le désarmement, la mobilisation et l’intégration de C”ote d’Ivoire) et ses partenaires que sont l’ONUCI, la ComNat-ALPC et l'UNMAS ont procédé au lancement officiel du désarmement communautaire à Guiglo à l’Ouest de la Cote d’Ivoire.

Cette cérémonie a eu lieu en présence des Représentants des Ambassades du Japon, du Canada et de l'Allemagne, des organisations internationales, comme l’Union européenne(UE), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), L’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industrielle (ONUDI), et  l’Agence allemande de coopération internationale (GIZ) et la groupe de déminage danois (DDG). Aussi présents à cette cérémonie, les Autorités administratives avec à leur tête le Préfet de Région du Cavally, les Chefs coutumiers et religieux, les communautés, et les ex-combattants.

Au cours de cette cérémonie l’ADDR a signé un contrat de confiance avec les communautés des départements de l’ouest, contrat qui consiste pour les populations à rendre leurs armes en échanges d’activités de réhabilitation communautaire tel que la réfection d’écoles, ou de centre de santé, la construction de puits ou encore la mise à disposition de médicaments.

Aussi, Au cours cette cérémonie de lancement de Guiglo, la communauté de Zéaglo a déposé 13 armes et 15 obus.

Mme Gba Céline, représentante des femmes de cette communauté, a exprimé avec émotion son grand plaisir à remettre ces armes au Directeur de l’ADDR. Avec beaucoup d’émotion, les femmes de sa communauté ont décidé de rendre les armes qui se trouvaient dans leur village pour “protéger leur communauté et leurs enfants et pour la paix en Cote d’Ivoire”.

De son côté,  le Directeur de l’ADDR, M. Fidèle Sarassoro, a promis donner satisfaction à la requête de ce groupe de femmes qui souhaitait recevoir une chambre froide pour s’adonner à la vente de poissons. M. Sarassoro a invité les autres communautés à faire de même. Il a appelé les hommes politiques, les chefs traditionnels, les leaders religieux ainsi que les groupe de femmes et de jeunes afin qu’ils s’investissent pour la réussite de cette initiative.

Il est à noter que depuis le 22 aout 2014, date de démarrage de la sensibilisation conduite par l’ADDR et ses partenaires dans les départements de Guiglo, Blolequin, Duekoué et Toulepleu, ce sont près de 250 armes et 100 obus qui ont déjà été collectés

Au micro d’ONUCI-FM, le  Directeur de l’ADDR explique en quoi consiste ce type de désarmament, qui sont les personnes concernées et quels sont les enjeux de ce processus.

(Interview: Fidèle Sarassoro, Directeur de l’ADDR; propos recueillis par François Gombahi d’ONUCI-FM)

Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...