Corne de l’Afrique : 8 milliards de dollars d’aide annoncés par l’ONU et ses partenaires

Écouter /

Somalie, Photo ONU/Tobin Jones

En visite en Ethiopie, le secrétaire des Nations Unies Ban Ki-moon a annoncé, avec le Président du groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim et les dirigeants de l'Union africaine, l'IGAD, la Banque africaine de développement, la Banque islamique de développement et l'Union européenne, un plan de développement de 8 milliards de dollars pour la Corne de l'Afrique. Ce programme pluriannuel permettra de soutenir 8 pays de la sous-région : Djibouti, l’Erythrée, l’Ethiopie, le Kenya, la Somalie, le Soudan du Sud, le Soudan et l’Ouganda.

Pour le Secrétaire Général des Nations Unies, « Les pays de la Corne de l’Afrique enregistrent des progrès considérables, qui restent cependant méconnus, sur le plan économique et politique. Il s’agit donc d’un moment propice pour soutenir leurs efforts, mettre fin aux cycles des conflits et à la pauvreté, et passer ainsi d’une situation de fragilité à un développement durable. Les Nations Unies s’associent aujourd’hui aux autres dirigeants d’organisations internationales et régionales pour mettre en place une approche conjointe et cohérente au service de la paix, de la sécurité et du développement dans la Corne de l’Afrique » a-t-il indiqué dans un communiqué de presse.

D’après la Banque Mondiale, certains pays de la sous-région ont une des croissances les plus rapides du continent, et leur potentiel en matière de ressources naturelles est encore partiellement inexploité.

Parmi les difficultés auxquelles font face les pays de la région on relève le chômage des jeunes, la discrimination à l'égard des femmes, le terrorisme et la corruption. Par ailleurs, la région compte plus de 2.7 millions de réfugiés et 6 millions de personnes déplacées.

Les projets qui s’inscrivent dans ce programme pluriannuel seront financés notamment par la Banque Mondiale et l'Union Européenne dans le domaine de l'accès à l'eau, l'alimentation, la santé, l'éducation et l'emploi. L'accent est mis sur les populations vulnérables et déplacées, les jeunes et les femmes, ainsi que sur les projets transfrontaliers.

Selon le président du groupe de la Banque Mondiale, Jim yong Kim, « la Corne de l’Afrique tient là une occasion unique de se libérer des cycles de sècheresses, de l’insécurité alimentaire, du manque d’eau et des conflits, en renforçant la sécurité, en distribuant les dividendes de la paix».

(Mise en perspective : Priscilla Lecomte)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...