Burkina Faso : l'ONU appelle au calme

Écouter /

Photo IRIN/Chris Simpson

Le Secrétaire général des Nations Unies suit avec une profonde préoccupation l’évolution de la situation au Burkina Faso. Il a décidé d’envoyer un émissaire dans ce pays pour tenter d’aider à ramener le calme. Ban Ki-moon, qui regrette les pertes en vies humaines, appelle toutes les parties à mettre fin à la violence, à faire preuve de calme et de retenue, et à renouer le dialogue pour résoudre toutes les questions en suspens.

Il a démandé à son Représentant Spécial pour l'Afrique de l'Ouest, Mohamed Ibn Chambas, de se rendre au Burkina Faso vendredi et se réjouit que cette mission soit conduite conjointement avec l'Union africaine et la CEDEAO.

Pour sa part, Mohamed Ibn Chambas suit avec une grande attention les développements en cours au Burkina Faso, où de violents incidents se sont produits entre les forces de l'ordre et des manifestants réclamant le retrait du projet de loi portant sur la révision de l'article 37 de la Constitution.

Le Représentant Spécial, s'inquiète de la détérioration de la situation sécuritaire dans la capitale Ouagadougou ainsi que dans d'autres villes du pays. Il se joint aux appels au calme et à la retenue et demande aux autorités nationales ainsi qu'à tous les acteurs politiques et de la société civile de tout mettre en œuvre pour éviter le recours à la violence, protéger les populations civiles, et privilégier le dialogue.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

 

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...