Syrie/OMS : tournant tragique pour la campagne de vaccination à Idlib

Écouter /

Photo : UNICEF/UNHQ2012-0556/ROMENZI

L’UNICEF et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sont attristés et choqués d’apprendre le décès de 15 enfants à Idlib, en Syrie, où une campagne de vaccination contre la rougeole était en cours.

Selon les rapports préliminaires, les vaccins auraient été préparés avec un diluant erroné, à savoir un relaxant musculaire.

« Ce que nous savons à ce stade c'est que le diluant qui doit être ajouté au vaccin afin de l’administrer a été stocké dans le même réfrigérateur qu'un relaxant musculaire, et que des doses assez fortes de ce relaxant musculaire ont été données aux enfants », a expliqué un porte-parole de l'OMS,précisant que pour les enfants de moins de 2ans la dose a été mortelle.

Au total, deux sacs de vaccins auraient été préparés de façon erronée à l'hôpital central où ils sont stockés, et auraient été envoyés à Idlib.

La campagne de vaccination a été suspendue jusqu’à ce que l'incident soit élucidé.

L'OMS ne sait toujours pas s'il s'agit d'une erreur humaine ou d'un acte délibéré.

L'Organisation a dépêché une équipe d'experts afin de vérifier les rapports préliminaires, enquêter sur les circonstances de l'incident et s'assurer que ce tragique incident demeure isolé.

Enfin l'OMS souligne qu’il est important que la campagne de vaccination contre la rougeole reprenne dès que possible car les enfants qui ont été déplacés de leurs maison et vivent dans des camps sont d'autant plus vulnérables à cette maladie.

(Extrait sonore : Christian Lindmeier, porte-parole de l'OMS revient sur la cause de ces incidents tragiques ; propos recueillis par Patrick Maigua)

 

Classé sous L'info, Le journal direct, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...