Sommet sur le climat : “nous sommes ici pour écrire l’histoire”, déclare le chef de l’ONU

Écouter /

Secrétaire général de l’ONU. Photo ONU.

A l’ouverture du Sommet sur le climat au siège des Nations Unies à New York, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a appelé mardi les dirigeants mondiaux à se mobiliser et à prendre des mesures concrètes pour lutter contre les changements climatiques.

« Les changements climatiques menacent la paix et la prospérité pour des milliards de personnes. Aujourd’hui, nous devons engager le monde sur une nouvelle voie », a déclaré M. Ban dans un discours. « Nous ne sommes pas ici pour parler. Nous sommes ici pour écrire l’histoire. »

Le Secrétaire général a rappelé qu’il avait participé dimanche à la Marche pour le climat à New York aux côtés de dizaines de milliers d’autres personnes pour appeler à la mobilisation.

« J’ai été submergé par l’énergie des dizaines de milliers de personnes. Dans les villes à travers le monde, des centaines de milliers de personnes ont appelé à l’action. Elles ont exigé que les dirigeants dirigent. C’est pourquoi nous sommes ici aujourd’hui », a-t-il dit.

Ban Ki-moon a invité à ce sommet les chefs d’État et de gouvernements, des représentants du monde de la finance, des entreprises et de la société civile afin de donner un nouvel élan à la lutte contre les changements climatiques.

« Les changements climatiques sont la question déterminante de notre époque. Ils définissent notre présent. Notre réponse va définir notre avenir. Pour faire face à ce défi, nous avons besoin que tout le monde se mobilise », a ajouté le Secrétaire général. « Nous avons besoin d’une vision claire. Le coût humain, environnemental et financier des changements climatiques est en train de devenir insupportable ».

Le Secrétaire général a demandé aux dirigeants présents de prendre la tête de la lutte contre les changements climatiques et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. « Je demande à tous les gouvernements de s’engager à atteindre un accord universel sur le climat à Paris en 2015, et à contribuer à limiter la hausse de la température mondiale à moins de 2 degrés Celsius », a-t-il dit.

Il a aussi appelé à mobiliser les investisseurs publics et privés et à investir dans des sociétés capables de résister aux changements climatiques et de protéger tout le monde, en particulier les plus vulnérables.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Sam Kutesa, a également appelé mardi les dirigeants mondiaux à se mobiliser.

« Les changements climatiques représentent un défi urgent et une menace potentiellement irréversible affectant les moyens de subsistance. Ils limitent les options en matière de développement et les efforts pour éradiquer la pauvreté et réaliser un développement durable », a-t-il dit.

« Les mois à venir seront décisifs pour les négociations sur les changements climatiques », a-t-il ajouté.

(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...