Somalie : plus de 130 000 personnes déplacées en 2014 du fait de l’insécurité alimentaire

Écouter /

Photo: ONU/Tobin Jones

Le déplacement forcé en Somalie et au-delà de ses frontières ne montre aucun signe de ralentissement, du fait des expulsions forcées, de la sécheresse, du conflit et du manque de moyens d’existence ayant forcé plus de 130 000 personnes à quitter leurs maisons depuis début 2014.

Babar Baloch, le porte-parole du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) qui a livré cette information mardi 16 septembre lors de la conférence de presse de l'ONU à Genève, a ajouté que la vaste majorité de ces personnes, soit environ 107 milles, sont des déplacés internes en Somalie. Par ailleurs, au total, 23 milles réfugiés somaliens nouvellement arrivés ont été enregistrés au Yémen, au Kenya et en Ethiopie durant les huit premiers mois de 2014.

L’insécurité a été la principale cause du déplacement interne avec environ 38 000 personnes ayant fui leurs maisons à cause du conflit militaire. Selon les estimations, durant les huit derniers mois, environ 7 milles personnes ont fui l’offensive militaire en cours actuellement dans le centre-sud de la Somalie.

Selon la récente évaluation menée par la FAO, les déplacés sont affectés par de forts taux de malnutrition aigüe sévère alors que les taux de malnutrition sont critiques dans sept des 13 sites de déplacés analysés. Le HCR et d’autres agences intensifient leur réponse. L’opération du HCR en Somalie nécessite plus de 40 millions de dollars et demeure sous-financée à hauteur de 38%.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...