Somalie : l'insécurité alimentaire augmente, selon la FAO

Écouter /

Photo: ONU/Tobin Jones

Plus d'un million de personne sont en insécurité alimentaire en Somalie, soit une augmentation de 20% en 6 mois, selon la dernière évaluation de la sécurité alimentaire dans ce pays menée par l'Unité d’analyse de la sécurité alimentaire et du Réseau d’Alerte précoce des Nations Unies contre la famine.

Le Rapport signale également une forte augmentation du taux de malnutrition chez les enfants. Le nombre d’enfants malnourris est passé de 203.000 à 218.000 au cours de la même période.

Selon la FAO il s'agit d'une rupture « très grave » de la tendance relativement positive au cours des deux dernières années. C'est la première fois depuis la famine de 2011 que le pays se trouve dans une situation d'insécurité alimentaire en augmentation.

La FAO attribue cette cette crise alimentaire a plusieurs facteurs dont les mauvaises récoltes, l'impact du conflit en cours en Somalie sur les marchés régionaux qui a causé une hyperinflation ainsi que les maladies dans les camps des déplacés.

Dans le court terme la FAO prône le rétablissement du contrôle des maladies infectieuses, qui est un facteur aggravant de la malnutrition.

A moyen terme la FAO, la PAM et d'autres partenaires compte organiser des programmes de création d'emplois temporaires intensifs tel que le programme “vivre contre travail” afin de donner aux populations le moyen d'obtenir de la nourriture.

A plus long terme il faut s'assurer que la prochaine récolte puisse compenser la perte des réserves due à la mauvaise récolte qui s'achève, en apportant un appui d'intrants, de mise à disposition de tracteurs ou des moyens d'irrigation, afin que l'insécurité alimentaire que l'on observe en ce moment ne se répercute pas l'année prochaine.

(Interview : Nicholas Tremblay, Coordonateur de la FAO en Somalie ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

Classé sous Dossiers, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...