Semaine mondiale de l’eau : coopérer pour relever les défis

Écouter /

Du premier au 5 septembre les dirigeants du monde se réunissent à Stockholm pour participer à la 24ème Semaine mondiale de l’eau. Cet événement a pour objectif d'inciter les opérateurs dans les secteurs de l’énergie et de l’eau à travailler ensemble pour relever certains des principaux défis de notre temps. Il s'agit de l'approvisionnement en eau potable et en énergie pour une population mondiale croissante.

Le monde a besoin d’énergie pour le pompage, le stockage, le transport et le traitement de l’eau. On a besoin de l’eau pour la production de l'énergie. Une augmentation ou une diminution de l’un affecterait immédiatement l’autre. Les deux ressources sont également indissociables du développement durable et doivent être promus sans relâche dans la prise de décision au niveau mondial.

Lors de la séance d’ouverture, Torgny Holmgren, le Directeur exécutif de la Semaine mondiale de l’eau et organisateur du Stockholm International Water Institute, a déclaré: «Les défis sont immenses. Avec la demande mondiale de l’eau qui devrait augmenter de 55% entre 2000 et 2050 et la demande d’électricité de 50% dans les deux prochaines décennies, il ya un besoin urgent d’une relation plus étroite entre les communautés de l’énergie et de l’eau pour fournir des solutions à tous les peuples et les aider à prospérer “.

Avec plus de 100 séminaires, des ateliers et des événements répartis sur toute la semaine, les délégués discuteront de travail et de collaboration actuelle et future entre les communautés de l’énergie et de l’eau

“L’un des principaux défis que notre monde est confronté aujourd’hui, est de fournir des services énergétiques modernes et de l’eau pour des milliards de personnes. Comme la demande mondiale pour ces deux ressources augmente, nous devons penser à la façon dont nous les produisons et les utilisons à la fois pour assurer la prospérité partagée pour tous les citoyens, protéger l’environnement, assurer un développement socio-économique, la paix et la stabilité sécuritaire, a déclaré le Dr Kandeh K. Yumkella, Sous-Secrétaire général de l’ONU et Représentant spécial du Secrétaire général pour l’énergie durable pour tous.

(Interview: Sonja Koeppel, Secrétaire à la Division de l'environnement et de la  Convention sur l'eau à la Commission économique de l'ONU pour l'Europe ; propos recueillis par Florence Westergard)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...