RDC: Martin Kobler évoque les «blocages» des opérations militaires contre les FDLR

Écouter /

Martin Köbler, Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour la RDC. Photo: Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Martin Kobler, le Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et Chef de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a évoqué mercredi 3 sptembre les «blocages» des opérations militaires contre les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) dans l'Est de la RDC, au cours de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies.

«Nous avons un mandat de neutraliser les groupes armés. Les FDLR doivent arrêter sans condition. Entre 2002 et maintenant, on a rapatrié 11 117 FDLR au Rwanda. Cette année, on avait un blocage. La première raison, c'est l'offre de la CIRGL et la SADC de dire [aux FDLR]: vous avez six mois. si on dit qu'ils ont six mois [pour désarmer], alors la pression militaire s'arrête. Et puis on fait la reddition volontaire. On a le temps jusqu'au mois de janvier de l'année prochaine. C'est ce qui bloque», a déclaré le patron de la Monusco.

Martin Kobler a également accusé ces rebelles rwandais de bloquer ce processus en exigeant des garanties qu'ils participeraient au processus politique, une fois rentrés au Rwanda.

(Extrait sonore : Martin Kobler, Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU et Chef de la MONUSCO, la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo ; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...