RDC: Raymond Tshibanda évoque les effets positifs de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) avec Raymond Tshibanda N’tungamulongo, Ministre des Affaires étrangères de la RDC

Raymond Tshibanda, le Ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo (RDC) fournit des explications sur les effets positifs dans son pays, plus d’un an après la signature le 24 février 2013 à Addis-Abeba, en Ethiopie, de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la RDC et la région.

La quatrième réunion de haut niveau du Mécanisme régional de suivi de l'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo (RDC) et la région a eu lieu lundi 22 septembre à New York.

 Les participants ont examiné l'évolution de la situation politique et sécuritaire dans la région ainsi que le rapport d'étape sur la mise en œuvre du Plan d'action régional. Les participants ont réaffirmé que cet Accord-cadre reste un mécanisme viable et efficace pour parvenir à une paix durable et à la stabilité en République démocratique du Congo (RDC) et dans la région, et ont renouvelé leur engagement en faveur de sa mise en œuvre.

 La Communauté de développement de l'Afrique australe (SADC) et la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) ont participé aux délibérations.

 Cette réunion s'est déroulée en présence des chefs d'Etat, ou de leurs représentants, tels que Robert Mugabe du Zimbabwe, qui est le président en exercice de la SADC; Dos Santos de l'Angola, président en exercice de la CIRGL était représenté par son ministre des Affaires étrangères; Joseph Kabila de la RDC; Jacob Zuma de l'Afrique du sud; et Museveni de l'Ouganda.

 L'Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région, signé le 24 février 2013 à Addis-Abeba, énonce des engagements clés au niveau national, régional et international, afin de mettre un terme aux cycles récurrents de violence dans l'Est de la RDC.

Cet Accord énonce des engagements clés au niveau national, régional et international, afin de mettre un terme aux cycles récurrents de violence dans l’Est de la RDC.

(Interview : Raymond Tshibanda, Ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...