Province de l'Equateur/RDC : l'ONU se mobilise contre le virus d’Ebola

Écouter /

Des volontaires formés par l'OMS surveillent la situation dans les zones affectées par le virus Ebola. Photo: OMS/T. Jasarevic

Les Nations Unies se mobilisent pour lutter contre l'épidémie à virus Ebola dans la Tshuapa. Outre le pont aérien établi entre Mbandaka et Boende par la MONUSCO, le Programme alimentaire mondial (PAM) et Aviation sans frontières (ASF), les autres agences des Nations Unies et d'autres humanitaires apportent des vivres, médicaments et matériels de santé aux malades, aux prestataires de santé et à la population des localités mises en quarantaine dans la zone infectée par la fièvre hémorragique. 

La MONUSCO qui est actuellement en pleine reconfiguration dans la province de l'Equateur, a rouvert certaines de ses sections qui avaient fermé jusque-là. Des vols de la MONUSCO, ceux du PAM et du Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) passent par Mbandaka pour convoyer du matériel médical à Boende, mais également des rations alimentaires, de l'eau, des équipements informatiques, des véhicules et autres engins pour les prestataires de services sur place à Boende et Djera.

Le virus Ebola a déjà tué plus de 30 personnes à Djera, selon des chiffres du ministère de la santé.

De son côté, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déjà offert entre autres 50 kits de protection aux structures sanitaires de Mbandaka, 8 motos pour les déplacements du personnel qui assure la formation sur Ebola dans les zones de santé de Mbandaka, Ingende et ailleurs à travers la province.

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (Unicef) pour sa part a remis plus de 600 lave-mains et des milliers de savons distribués aux écoles de la ville de Mbandaka. Cette agence a également donné 25 motos pour les déplacements des équipes mobiles d'intervention à Boende, des kits hygiéniques pour les hôpitaux et des touques de chlore pour purifier l'eau.

Le PAM et ASF se sont engagés dans le transport des vivres et non vivres, le transport de passagers et l'assistance alimentaire aux personnes affectées et infectées par le virus Ebola. Déjà, 5 mille tonnes et demie de vivres ont été transportées à Boende par avion. Une cinquantaine de tonnes de vivres partiront de Mbandaka pour Boende en début de semaine.

Par ailleurs, la MONUSCO et l'Unicef travaillent étroitement à Mbandaka avec les médias pour la sensibilisation de la population.

(Mise en perspective de Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...