Première Conférence mondiale sur les peuples autochtones au Siège de l’ONU

Écouter /

Photo WCIP 2014.

Le Siège des Nations Unies a accueilli lundi la première Conférence mondiale sur les peuples autochtones, un évènement qui a été qualifié d’historique par le Président de l’Assemblée générale, Sam Kahamba Kutesa, et le Secrétaire général Ban Ki-moon.

« La Conférence mondiale sur les peuples autochtones est le point culminant des échanges dynamiques entre les Nations Unies et les peuples autochtones à travers le monde au cours des cinquante dernières années », a déclaré Sam Kahamba Kutesa à l’ouverture de la Conférence.

« Cette Conférence mondiale est l’occasion pour les États Membres de faire participer les peuples autochtones d’une manière plus stratégique et plus bénéfique », a-t-il ajouté.

« Les peuples autochtones sont au centre de notre préoccupation en termes de droits de l’homme et de développement mondial. Vos délibérations et décisions se feront sentir dans la communauté internationale avec des effets concrets sur la vie des peuples autochtones », a dit pour sa part Ban Ki-moon.

Le Secrétaire général s’est dit fier que l’Assemblée générale ait adopté en 2007, la première année de son entrée en fonction, la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones. Cette Déclaration établit des standards minimaux pour la survie, la dignité et le bien-être des peuples autochtones.

Des milliers de délégués participent à cette conférence qui doit durer deux jours et au cours de laquelle ils échangeront leurs points de vue sur la réalisation des droits des peuples autochtones.

Les peuples autochtones représentent plus de 5.000 groupes distincts dans quelque 90 pays et comptent 370 millions de personnes, soit plus de 5% de la population mondiale.

La Conférence doit adopter un document sur la mise en oeuvre des droits des peuples autochtones.

Ban Ki-moon s’est dit encouragé par le fait que ce document « contient des engagements concrets visant à combler le fossé entre les promesses et les résultats. » « Je remercie tous les gouvernements et peuples autochtones qui ont coopéré de bonne foi pour produire ce texte. Et j’attends des États membres qu’ils respectent leurs engagements », a-t-il ajouté.

« Les Nations Unies feront tout leur possible pour soutenir les peuples autochtones et nous comptons sur votre engagement dans notre campagne mondiale pour un avenir plus durable », a-t-il encore dit.

(Extrait sonore : Sam Kahamba Kutesa, Président de la 69ème Assemblée générale des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...