Peuples autochtones : la Déclaration a été adoptée avec un large appui des pays africains, rappelle Henri Djombo

Écouter /

Henri Djombo, Ministre de L'Environnement, du Développement durable et de l'économie forestière

La première Conférence mondiale des peuples autochtones comme l'a souligné Henri Djombo, le Ministre de l'économie forestière et du développement durable de la République du Congo, au nom du groupe des pays africains, est fortement suivie ce qui montre la foi partagée des États Membres de l'ONU dans les droits fondamentaux de l'homme, dans la dignité et la valeur de la personne humaine, dans 1′égalité de droits des hommes et des femmes.

Par-delà cette présence, s’illustre aussi une volonté commune d’honorer les engagements souscrits dans la Déclaration des Nations Unies sur les peuples autochtones.

Pour le ministre congolais, il apparait évident que les discussions tenues durant tout le processus préparatoire de cette conférence, et même avant, ont révélé la richesse des sensibilités autour de la problématique des questions autochtones.

En Afrique, a fait valoir Henri Djombo, la question autochtone gagnerait à être examinée à l'aune de l'histoire du continent, car l'histoire des peuples autochtones varie d’une région du monde à une autre et d’un pays à un autre. Aujourd’hui, la conscience collective a fini par faire valoir la nécessité d’apporter une protection spéciale à ces communautés, longtemps ostracisées par la discrimination.

Voici quasiment près d’une décennie que les pays africains ont embrassé la cause des peuples autochtones et donné un nouveau gage de leur engagement pour cette cause. On se souviendra que la Déclaration des Nations Unies sur les Peuples autochtones du 13 septembre 2007 a été adoptée avec un large appui des pays africains, a-t-il déclaré.

Ce fut sans nul doute une victoire pour la justice et la dignité humaine, Après plus de deux décennies de négociations entre les représentants des Gouvernements et les peuples autochtones. Le groupe africain inscrit sa participation effective à la présente Conférence dans le même trait.

La situation des populations autochtones a connu depuis lors des améliorations progressives et plusieurs pays africains reconnaissent désormais l’existence des peuples autochtones dans leurs territoires comme des groupes premiers, mais historiquement marginalisés. Nos gouvernements s’emploient à les intégrer socialement, à promouvoir et protéger leurs droits en tant que citoyens à part entière et aptes à participer pleinement à la vie de nos nations dans le respect bien compris de leur culture et de leur langue. La protection et l’intégration sociale sont désormais entrées dans les faits.

(Extrait sonore : Henri Djombo, Ministre de l'économie forestière et du développement durable de la République du Congo, au nom du groupe des pays africains)

 

 

Allocution dans son intégralité de Henri Djombo, Ministre de l'économie forestière et du développement durable de la République du Congo Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...