OMS : plus de 800.000 personnes se suicident chaque année dans le monde

Écouter /

Source:OMS

Une personne se suicide toutes les 40 secondes. Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 800.000 personnes décèdent ainsi chaque année, en mettant fin à leurs jours. Et il y a, pour chaque décès, de nombreuses tentatives de suicide. Selon l'OMS, il y aurait 20 fois plus de tentatives de suicide que de suicides.

Face à cette situation, l'OMS lance un appel à une meilleure prévention face à un problème qui reste tabou dans de nombreux pays. En effet, le suicide est la deuxième cause de mortalité chez les 15 à 29 ans. L'ingestion de pesticides, la pendaison et les armes à feu sont parmi les méthodes les plus répandues dans le monde.

Selon l’OMS, le suicide affecte « les populations les plus vulnérables de la planète, et plus particulièrement les groupes sociaux qui souffrent déjà de marginalisation et de discrimination ». Par ailleurs, le suicide affecte encore plus lourdement les pays à revenu faible ou moyen, là où les ressources sont insuffisantes pour détecter et prendre en charge des personnes en détresse. Le suicide est devenu ainsi un « problème de santé publique majeur auquel il faut s'attaquer impérativement, sans plus attendre ».

Dans ces conditions, «il faut agir pour répondre à un grave problème de santé publique resté trop longtemps tabou», a déclaré la directrice générale de l'OMS Margaret Chan en lançant le premier rapport mondial sur la question.

L’OMS rappelle que le suicide est évitable et prône une stratégie globale multisectorielle de prévention du suicide, fondée sur des interventions menées en temps opportun et souvent peu coûteuses.

Mais la stigmatisation qui entoure les troubles mentaux et le suicide sont un obstacle de taille. Beaucoup de gens qui ont attenté à leur vie ne cherchent pas à se faire aider et ne reçoivent pas l'aide dont ils auraient besoin. En outre, l'impact sur les familles et les proches est « profondément dévastateur », et les effets se font longtemps sentir après le suicide du proche.

(Extrait sonore : Docteur Alexandra Fleischmann, du Département de la santé mentale de l’OMS; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...