OIM : plus de 4 000 migrants morts depuis le début de l’année

Écouter /

Des personnes qui viennent d’arriver sur île italienne de Lampedusa après avoir traversé la Méditerranée sur un bateau délabré. Photo: HCR / F. Noy

Plus de 4000 migrants, dont 3000 en Méditerranée, sont déjà morts cette année en cherchant un avenir meilleur dans un autre pays. Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce nombre est en augmentation de 70% par rapport à l’an dernier.

Dans un rapport de 210 pages intitulé “Voyages fatals” et publié ce lundi 29 septembre 2014 à Genève, l’OIM affirme que depuis l’année 2000, au moins 40’000 migrants ont péri pendant leur exode. Le nombre réel serait beaucoup plus élevé, certains estimant que pour un corps identifié, il faut compter deux disparus.

Sur ces 40000 victimes en quête d’un salut, 22’000 sont décédées en essayant d’atteindre l’Europe. Entre 2000 et aujourd’hui, 1500 ont péri en cherchant à gagner l’Australie, 6000 à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique. Depuis 1996, quelque 17% des migrants sont morts en traversant le Sahara. Et plus de 3000 dans le golfe d’Aden depuis 2006.

« Depuis un an, l’augmentation du nombre de morts s’explique surtout par la progression des morts en Méditerranée », explique l’OIM, qui reconnaît ne pas comprendre très bien cette tendance.

Face à cette tragédie, l’OIM recommande la création d’un organisme indépendant qui collecte les données. Les gouvernements, la société civile et les organisations internationales devraient y contribuer.

(Interview : Christiane Berthiaume, porte-parole de l'OIM à Genève ; Propos recueillis par Alpha Diallo)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...