Le développement durable est une priorité absolue, selon le Président de l’Assemblée générale

Écouter /

Le Président de l'Assemblée générale, Sam Kahamba Kutesa, Photo ONU/Mark Garten

A l’ouverture du débat général de la 69è session de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Président de cette assemblée, Sam Kutesa, a appelé mercredi les États membres à unir leurs efforts pour promouvoir un développement durable dans les domaines économique, social, et environnemental.

« En tant qu’organe uni, nous devons faire face aux défis qui menacent les fondements de nos sociétés, et nous devons le faire avec courage et sans perdre de temps », a affirmé Sam Kutesa dans son discours.

Le Président de l’Assemblée s’est félicité des progrès considérables réalisés depuis l’adoption de la Déclaration du millénaire il y a près de 15 ans pour améliorer la vie des personnes les plus pauvres dans le monde. Certains objectifs ont été atteints, d’autres sont en phase de l’être alors que d’autres encore ne seront sûrement pas atteints avant la date butoir de 2015.

« Beaucoup reste à faire, la cible sur l’assainissement est loin d’être atteint, trop de femmes meurent toujours en couches et les inégalités dans et entre les pays restent considérables », a expliqué Sam Kutesa.

« À moins de 470 jours de la date butoir des Objectifs du Millénaire pour le développement, nous devons redoubler d’efforts pour accélérer les progrès et pour atteindre le plus grand nombre d’objectifs possible dans le temps restant », a-t-il ajouté.

Dans les mois à venir, les États membres de l’ONU devront se mettre d’accord sur le programme de développement pour l’après-2015, et ce programme devrait être ambitieux selon le Président de l’Assemblée générale, afin de fournir des améliorations pour chacun.

« Centré sur l’éradication de la pauvreté et de la faim, le nouveau programme devrait promouvoir une croissance durable et inclusive, assurer l’avenir de notre planète, et mener vers le développement durable », a souligné Sam Kutesa.

Le Président de l’Assemblée générale a indiqué que les changements climatiques figurent parmi les menaces les plus urgentes dont fait face le monde et il a annoncé son intention d’organiser une réunion de haut niveau sur la lutte contre les changements climatiques en juin 2015 afin de mobiliser le soutien politique aux efforts pour atteindre un accord mondial d’ici fin 2015 sous les auspices de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

« Il est temps de reconnaître que les changements climatiques sont une réalité et un danger qui doit être urgemment neutralisé pour préserver la planète pour les générations à venir », a souligné Sam Kutesa.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...