Iraq : les Sunnites, nouvelles victimes ciblées de l'EIIL

Écouter /

Des membres d'une famille yézide ayant fui Sinjar ont trouvé refuge dans le village de Shekhadi, en Iraq. Photo HCR/N. Colt

Le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme déplore les crimes ciblés des populations en fonction de leur appartenance ethnique ou religieuse ; crimes commis par l'organisation « Etat islamique en Iraq et au levant » (EIIL).

Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, a indiqué que « Nous avons reçu des rapports sur le ciblage systématique et continu par l'etat islamique d'Iraq et du Levant (EIIL), des groupes ethniques et religieux non sunnites, par des meurtres, d'enlèvements, des destructions des biens et des lieux d’importance religieuse et culturelle, ainsi qu'un nombre croissant de rapports sur de personnes tuées ; des sunnites qui avaient refusé de prêter allégeance à l’EIIL ».

 « Le Haut Commissariat de l’ONU aux droits de l'Homme souligne que ces graves violations des droits humains y compris le ciblage systématique des hommes, des femmes et des enfants en fonction de leur l’appartenance ethnique, religieuse ou sectaire, équivaudrait à  un crime contre l’humanité » a-t-elle ajouté.

 (Extrait sonore : Ravina Shamdasani, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme)

 

 

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...