HCR : hausse de 24% des demandes d’asile au premier semestre de 2014

Écouter /

Hausse de près d’un quart des demandes d’asile au premier semestre de 2014. De milliers de migrants dont certains fuient des zones de conflit tentent d’effectuer la traversée périlleuse à bord d’un bateau surchargé. (photo : HCR/A.D’Amato)

Les demandes d’asile dans les pays industrialisés ont progressé de 24% au premier semestre par rapport à la même période de l’an dernier, a indiqué ce vendredi 26 septembre à Genève le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). Les conflits en Syrie et en Iraq, mais aussi la situation en Erythrée, expliquent cette augmentation. Quelque 330.700 personnes ont déposé une demande d’asile dans 44 pays industrialisés entre janvier et juin, a précisé le HCR.  Les Syriens ont été les plus nombreux, avec 48’400 demandes, un chiffre plus de deux fois supérieur à celui enregistré au premier semestre 2013.

 

En raison des conflits au Moyen-Orient, les demandes d’asile dans les pays industrialisés ont bondi de près d’un quart au premier semestre de cette année. Les Syriens, dont le pays est ravagé par une guerre civile depuis plus de trois ans, restent les demandeurs d’asile les plus nombreux, avec 48.400 demandes déposées pendant les six premiers mois de l’année, un chiffre plus de deux fois supérieur à celui enregistré au premier semestre 2013. Selon ce rapport du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), les personnes fuyant les violences en Iraq ont déposé 21.300 demandes. Suivent celles déposées par ceux qui fuient l’instabilité en Afghanistan (19’300) et en Erythrée (18’900).

Finalement, ce sont 330.700 personnes qui ont déposé une demande d’asile dans un pays industrialisé entre janvier et juin 2014.  Au premier semestre 2014, le plus grand nombre de demandeurs d’asile a été enregistré dans six pays : en Allemagne, aux Etats-Unis, en France, en Suède, en Turquie et en Italie.

« Nous sommes clairement dans une période de multiplication des conflits », a déclaré le Haut-Commissaire pour les réfugiés, Antonio Guterres, cité dans un communiqué. Le HCR prévoit que les demandes vont continuer d’augmenter au second semestre de l’année, pour atteindre 700.000, soit un record depuis 20 ans et la guerre dans l’ex-Yougoslavie.

L’Europe centrale, en particulier la Hongrie et la Pologne, ainsi que l’Australie ont été le théâtre de baisses du nombre de personnes qui demandent à être reconnues en tant que réfugiés. L’Australie a reçu seulement 4 600 demandes (soit une baisse de 20% par rapport à la même période en 2013). En Pologne, le nombre est tombé à 3.346 (soit 65% de moins) et en Hongrie à 4 836 (58% de moins).

Les demandeurs d’asile ne représentent toutefois qu’une petite partie des personnes obligées de fuir leur foyer en raison des guerres, violences et autres conflits. En 2013, pour la première fois depuis la 2e guerre mondiale, le nombre des personnes déplacées dans le monde en raison des conflits et des crises a dépassé le seuil des 50 millions, atteignant 51,2 millions.

(Mise en perspective : Alpha Diallo, Genève, pour la Radio des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...