Habitat III : lancement des travaux du Comité préparatoire pour relever le défi de l'urbanisation galopante de la planète

Écouter /

Maryse Gautier, coprésidence du Comité préparatoire de la Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, Habitat III.Photo:ONU

La première session du Comité préparatoire de la troisième Conférence des Nations Unies sur le logement et le développement urbain durable, Habitat III, se réunit au Siège de l'ONU, à New York durant deux jours. Le Comité a pour mandat de mettre en place les outils et éléments de réflexion de la conférence qui en juin 2016 devra examiner les défis d'une urbanisation galopante, puisqu'en l'espace de quinze ans, entre 2003 et 2018, les villes compteront un milliard d'habitants supplémentaires.

 

Des défis soulignés par la française Maryse Gautier, élue ce matin à la coprésidence du Comité préparatoire qui lors d'une courte allocution a souligné que la population urbaine atteindra 70% en 2030. Elle a fait valoir que l'urbanisation constitue l'un des faits les plus marquants du début du 21ème siècle. Elle affecte toutes les dimensions du développement durable. Aussi, le Comité préparatoire a un peu moins de deux ans pour préparer la conférence Habitat III qui aura lieu en juin 2016 et travailler sur l'équilibre des villes et des territoires, des territoires urbains et ruraux qui en dépendent afin que ces territoires répondes aux demandes légitimes de ses habitants, particulièrement de ses habitants les plus fragiles.

Au cours de son intervention, le Directeur général du Programme des Nations Unies sur les établissements humains, Habitat, Joan Clos, s'est réjoui du lancement des travaux du Comité préparatoire d'Habitat III, en rappelant que le monde s'urbanise rapidement. De 2%, au début du 19ème siècle, la population citadine est passée à 12% au début du 20ème siècle, et au début de cette décennie, la population des villes a atteint 50%. Une urbanisation rapide du monde qui ne va pas sans poser des défis sans précédents dans l'histoire de l'humanité. Dans 40 ans, quatre personnes sur cinq vivront dans des viles sur ce qu'il sera convenu d'appeler une planète urbaine.

Les deux précédentes conférences sur l'Habitat, en 1979 à Vancouver et en 1996 à Istanbul montrent à l'évidence, que tous les 20 ans, les villes gagnent un milliard d'habitants supplémentaire avec tout ce que cela suppose comme nouveaux challenges.

Malgré tout, il y a certaines bonnes nouvelles comme la réduction de l'extrême pauvreté mais aussi d'autres qui sont moins rassurantes comme le fait que 70% des émissions de gaz à effet de serre sont attribuables à l'urbanisation, 40% de façon directe, et 30% de façon indirecte.

Aussi, lors de son intervention Joan Clos a invité les États Membres, dans le contexte des consultations du l'Agenda de développement post-2015 et dans le cadre de la préparation de la conférence Habitat III qui aura lieu en juin 2016, à se départir d'adopter une vision fragmentée de l'urbanisation durable, mais plutôt d'avoir une vue cohérente sur ce phénomène important et sa contribution au développement durable. Car, a insisté Joan Clos, “l'avenir se décidera dans les villes”.

(Extrait sonore : Maryse Gautier, Coprésidente du Comité préparatoire de la Conférence Habitat III, Ingénieure générale au Conseil général de l’environnement et du développement durable, France)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...