Golan : le Conseil de sécurité réclame de nouveau la libération des Casques bleus capturés

Écouter /

Des Casques bleus sur le plateau du Golan. Photo ONU/Wolfgang Grebien

Les membres du Conseil de sécurité ont réitéré mercredi 03 septembre leur appel à la libération immédiate des 45 Casques bleus fidjiens de la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement (FNUOD), qui ont été capturés la semaine dernière par un groupe armé dans les environs d’Al Qunaytirah, sur le plateau du Golan.

Suite à un exposé du Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous, sur la situation pour les Casques bleus dans le Golan, les membres du Conseil ont de nouveau souligné qu’il ne peut pas y avoir de justification pour l’attaque et la détention des soldats de la paix de l’ONU.

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicité que les 81 Casques bleus philippins, qui avaient été encerclés et empêchés de quitter leurs positions, sont désormais en sécurité. Ils ont salué les efforts de la force de réaction rapide de la FNUOD à cet égard.

Dans une déclaration à la presse, les membres du Conseil ont souligné que le mandat, l’impartialité, les opérations et la sécurité de la FNUOD doivent être respectés par toutes les parties prenantes.

« À cette fin, ils ont exigé que tous les groupes abandonnent les positions de la FNUOD ainsi que le point de passage d’Al Qunaytirah, et qu’ils restituent les véhicules, les armes et autres équipements des Casques bleus qui ont été saisis », a affirmé le Conseil de sécurité dans la déclaration.

Les membres du Conseil de sécurité ont salué « les Casques bleus de la FNUOD pour leur courage face aux menaces et aux dangers dans leur zone d’opération. Ils ont appelé toutes les parties prenantes à coopérer avec la FNUOD pour permettre qu’elle opère librement et assure la sécurité de son personnel. Ils ont également appelé les pays qui ont une influence sur les parties prenantes à aider à assurer la libération immédiate des Casques bleus capturés ».

Les Casques bleus de la FNUOD surveillent l’accord de désengagement de 1974 entre la Syrie et Israël après leur guerre de 1973. En juin, le Conseil de sécurité a prorogé le mandat de la mission pour six mois, jusqu’au 31 décembre 2014. Fin juillet, la FNUOD comptait 1.223 soldats de la paix originaires de six pays (Fidji, Inde, Irlande, Népal, Pays-Bas, et Philippines).

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...