Gaza : l’UNICEF fournit une aide d’urgence pour faciliter le retour des enfants à l’école

Écouter /

Une fillette palestinienne fêtant la rentrée dans son école primaire. A Gaza, l’UNICEF fournit une aide d’urgence pour faciliter le retour des enfants à l’école (Photo d'archives : Unicef/ Aruri).

Initialement prévue le 24 août dernier, la rentrée scolaire à Gaza aura finalement lieu ce dimanche 14 septembre. Les conséquences des 50 jours d’offensive militaire israélienne dans la bande de Gaza avaient retardé cette reprise. Et pour soutenir cette rentrée scolaire, l'UNICEF mise sur la coordination pour s'assurer que les enfants déplacés par les combats puissent reprendre le chemin de l'école.

En outre, l'UNICEF et ses partenaires sur le terrain rénovent et nettoient les écoles qui ont fait office d'abris pour les nombreuses familles déplacées par le conflit. En effet, près d'une centaine d'écoles de l'UNRWA et 25 institutions publiques palestiniennes ont ainsi servi de centres pour les déplacés lors du conflit entre Israël et le Hamas.

Par ailleurs, l'UNICEF mise dans toutes les écoles de Gaza sur des séances récréatives pour permettre au personnel enseignant d'encadrer mais aussi d'identifier les enfants souffrant de traumatisme. « Il s'agit d'une semaine de jeux durant lesquels les enseignants formés et les conseillers vont pouvoir observer les enfants pour identifier les symptômes des enfants traumatisés par le récent conflit. Ensuite ces enfants pour être référés dans des institutions scolaires plus adaptées », a déclaré Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF à Genève.

Selon l'UNICEF, au moins 501 enfants de Gaza ont été tués lors du dernier conflit. Plus de 3374 enfants ont été blessés. Près de 50.000 enfants ont perdu leur foyer. « Ces enfants sont dans un état psychologique très difficile et ils ont beaucoup souffert des récentes violences à Gaza », fait remarquer le porte-parole de l'UNICEF à Genève.

Selon le Ministère palestinien de l'éducation, 26 institutions gouvernementales ont été complétement détruites et au moins 207 écoles dont 75 gérées par l'UNRWA ont été endommagées par les récentes violences.

(Extrait sonore : Christophe Boulierac, porte-parole de l'UNICEF à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...