FAO: La faim recule dans le monde, mais 805 millions de personnes souffrent encore de sous-alimentation chronique

Écouter /

Travail de désherbage dans une pépinière de Back Kan, Viet Nam.©FAO

Quelque 805 millions de personnes dans le monde, soit un être humain sur neuf, souffrent encore de la faim, selon un nouveau rapport diffusé aujourd’hui par les Nations Unies.

L’État de l’insécurité alimentaire dans le monde (SOFI 2014) confirme une tendance positive qui a vu le nombre de personnes affamées dans le monde diminuer de plus de 100 millions au cours des dix dernières années et de plus de 200 millions depuis 1990-92. Ce rapport est publié chaque année conjointement par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds international de développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

La tendance générale au recul de la faim dans les pays en développement signifie que l’un des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) consistant à réduire de moitié la proportion de personnes sous-alimentées d’ici à 2015 est à portée de main, à condition que les efforts appropriés et immédiats soient intensifiés, indique le rapport. A ce jour, 63 pays en développement ont atteint l’objectif en question et six autres sont en voie de l’atteindre d’ici à 2015.

“C’est la preuve que nous pouvons remporter la guerre contre la faim et cela devrait inciter les pays à aller de l’avant avec l’aide de la communauté internationale selon les besoins”, écrivent dans l’avant-propos du rapport les chefs des trois organisations précitées, José Graziano da Silva, Kanayo F. Nwanze et Ertharin Cousin.

Et les trois responsables de ces organisations de souligner qu’une réduction accélérée, substantielle et durable de la faim est possible lorsque l’engagement politique nécessaire est de la partie et que tout cela doit s’appuyer sur une bonne compréhension des enjeux nationaux, sur des options politiques adéquates, sur une large participation et sur les leçons tirées des autres expériences.

SOFI 2014 note que l’accès à la nourriture s’est nettement et rapidement amélioré dans les pays qui ont connu une croissance économique générale, notamment en Asie du Sud-Est et de l’Est. L’accès à la nourriture s’est également amélioré en Asie du Sud et en Amérique latine, mais surtout dans les pays qui se sont dotés de filets de sécurité et d’autres formes de protection sociale, notamment en faveur des ruraux pauvres.

(Extrait sonore: James Tefft, fonctionnaire principal chargé des politiques, Bureau régional de la FAO pour l’Afrique, parle de la tendance générale au recul de la faim dans le monde; propso recueillis par la FAO)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...