Débat général/Madagascar : Hery Rajaonarimampianina vante les richesses de son pays

Écouter /

Le Président de Madagascar, Hery Rajaonarmampianina. Photo ONU/Cia Pak

Au deuxième jour du débat annuel de l'Assemblée générale, les États Membres ont entendu l'intervention du nouveau Président de Madagascar, Hery Rajaonarimampianina qui a réitéré la gratitude du peuple malgache pour l'attention particulière et les moyens que le Système des Nations Unies a mobilisés pour contribuer à l'aboutissement du processus de sortie de crise à Madagascar. En faisant le choix du retour à l'ordre constitutionnel par la voie des urnes, le peuple malgache a confirmé son attachement à la stabilité et à la sécurité. En agissant ainsi, il participe à la construction de la paix et de la sécurité dans la région et partant dans le monde.

Forts de ces valeurs, Madagascar a fait de la réconciliation nationale qui est le socle de la cohésion sociale, la pierre angulaire de sa politique de développement, a déclaré le Président se disant convaincu que sans paix sociale, il ne peut y avoir de développement et réciproquement. Il a lancé un appel pour que son pays accède au Fonds pour la consolidation de paix.

Rappelant que 5% de la biodiversité mondiale se trouvent à Madagascar, Hery Rajaonarimampianina, a souligné la responsabilité qui incombe à son pays de préserver cette richesse et d’en assurer une meilleure gestion pour les générations futures. Il a indiqué que, dès sa prise de fonctions en janvier dernier, il a déclaré la guerre aux trafiquants de bois de rose ainsi qu’à tous ceux qui s’adonnent au commerce illégal des espèces protégées. De même, l'emplacement stratégique de Madagascar dans la zone de l'Océan indien au carrefour de différentes routes maritimes, vitales pour les échanges mondiaux, implique la préservation de l'environnement de ses zones de pêche ainsi que de ses réserves marines. Les risques sont élevés en matière de piraterie, de terrorisme et de trafics en tous genres. Des mesures doivent être prises à cet égard, dans le cadre d’une coopération internationale active pour protéger cette zone.

Après plus de cinq années de crise politique assortie de sanctions et de mesures suspensives de toutes sortes, il est clair que la majorité des Objectifs du Millénaire pour le développement ne seront pas atteints en 2015 à Madagascar. Toutefois, le pays s’est engagé à recentrer son développement sur la population et a entamé des projets importants dans certains secteurs clés comme 1′éducation, la santé, l'empoi, la sécurité, l'accès aux nouvelles technologies de !’information et de la communication, sans oublier les infrastructures. Ainsi, la scolarisation des filles a largement dépassé celle des garçons. De même, l'insertion scolaire et socioprofessionnelle de près de 500.000 enfants et jeunes pour l'année 2014-2015 a pu être réalisée.

Le Président a souligné que les enjeux du changement climatique sont énormes pour Madagascar puisque son économie est basée sur des secteurs de développement sensibles au changement climatique. Les chiffres sont éloquents à cet égard: 75% de la population malgache vit en milieu rural dont 4 millions dans des r6gions vulnérables et 28% de la population rurale sont en état d’insécurité alimentaire.

Madagascar a adopté un Programme transformateur pour son avenir. L'élaboration d’un Plan National de développement procède de la volonté de l'État d’instaurer les principes de bonne gouvernance et de relance économique.

En conclusion après avoir rappelé que la Grande île a la chance d’être un pays béni de Dieu en ressources naturelles, doté d'un

sous-sol riche, tant sur terre que sur mer, le Président a annoncé l'intention de son gouvernement de transformer le potentiel, les mines, le pétrole on-shore, le pétrole off-shore, le secteur touristique afin qu’ils contribuent pleinement au développement du pays, en dopant son économie. Ce faisant, Madagascar aspire à passer rapidement du statut de pays moins avancé à celui d’un pays qui se développe et dans lequel grandira une classe moyenne digne et qui verra ses revenus progresser pour atteindre rapidement ceux des pays émergents.

(Extrait sonore : Hery Rajaonarimampianina, Président de Madagascar)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...