Débat général de la 69ème Session de l'Assemblée générale: Allocution du Tchad

Écouter /

Idriss Déby Itno, Président duTchad

Veuillez trouver ici le discours d’Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad, devant l'Assemblée générale des Nations Unies

M. IDRISS DEBY ITNO, Président du Tchad, a souligné que l'élaboration de l'agenda pour l'après-2015 avait été l'occasion pour les États Membres de revisiter en profondeur les OMD, en y apportant des réponses appropriées. Il a indiqué que l'Afrique avait adopté une Position Commune qui s'inscrit dans la Vision 2063 du continent. Le Président tchadien a aussi signalé que la décision de créer des mécanismes tels que la « Capacité africaine de réaction immédiate aux crises », ou la « Force régionale africaine pour le Sahel-Sahara et l'Afrique centrale » procède de cette volonté régionale et continentale de barrer la route au phénomène du terrorisme. M. Deby Itno a aussi exhorté les pays de la Commission du bassin du lac Tchad à prendre les mesures nécessaires pour rendre opérationnelle la Force multinationale conjointe en vue de lutter contre les activités terroriste de Boko Haram.

Le Président tchadien a ensuite évoqué la tenue à Amdjaress, au Tchad, du Forum de paix et de réconciliation « entre les frères ennemis du Darfour ». Il s'est aussi félicité de l'organisation, à Brazzaville, du Forum sur la réconciliation et le dialogue inclusif entre « les frères centrafricains », auquel, a-t-il précisé, le Tchad a pris une part active dans la recherche de solutions aux crises. M. Deby Itno s'est aussi réjoui du dialogue intermalien et a noté avec satisfaction le processus de réconciliation engagé au Soudan du Sud pour ramener les Sud-Soudanais « à fumer le calumet de la paix ».

Le Chef de l'État tchadien a par ailleurs constaté que la « Libye Nouvelle » peine à exister depuis la chute du régime Qadhafi et a souligné que les « frères libyens » des différentes composantes politiques et sociales doivent comprendre que la paix ne peut provenir que des Libyens eux-mêmes. Il a dénoncé le fait que la justice pénale internationale, « au lieu d'être neutre, impartiale et indépendante », semble consacrer plutôt la pratique des deux poids, deux mesures « en ne poursuivant que les faibles ». M. Debys Itno a aussi souligné que le débat sur la réforme du Conseil de sécurité doit être mené à son terme.

Passant à la situation nationale, le Président a fait savoir que le Tchad s'est doté d'un Plan national de développement 2013-2015 et d'un Programme national de sécurité alimentaire qui visent à rendre opérationnel un développement résilient et émergent d'ici à 2025. Il a précisé que le plan assure à chaque Tchadien un accès adéquat aux services sociaux de base. Un Cadre national de dialogue politique a par ailleurs été créé en 2013 et le Tchad a adhéré au Mécanisme d'évaluation par les pairs de l'Union africaine et à l'Initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...