Débat au Conseil de sécurité : les enfants toujours victimes des conflits armés

Écouter /

 

Leila Zerrougui,Représentante spéciale du Secrétaire général pour le sort des enfants dans les conflits armés

A New York, un débat a eu lieu lundi 8 septembre au Conseil de sécurité autour du rapport du Secrétaire général des Nations Unies sur les enfants et les conflits armés.

Leila Zerrougui, la Représentante spéciale de Ban Ki-moon sur les enfants dans les conflits armés, a présenté ce rapport en présence d'autres personnalités telles que Sandra Uwiringiyimana, ancienne victime de conflit en RDC, Yoka Brandt de l'UNICEF, l'acteur américain et Ambassadeur de bonne volonté de l'UNESCO, Forest Whitaker, ainsi que Hervé Ladsous, le Secrétaire général adjoint au maintien de la paix. Ce dernier a déploré que les enfants demeurent les victimes des conflits armés comme en RCA ou au Soudan du Sud.

Dans son rapport, Ban Ki-moon se dit  profondément préoccupé par les atteintes graves aux droits des enfants dans les conflits armés et demande à toutes les parties de mettre immédiatement un terme à ces violations et  de prendre toutes les mesures nécessaires pour les prévenir et rendre les auteurs comptables de leurs actes.

Le Secrétaire général se félicite de la participation constructive des États Membres dans le cadre de la campagne «Des enfants, pas des soldats» visant à mettre un terme au recrutement et à l'utilisation d'enfants par des forces de sécurité gouvernementales en situation de conflit, d'ici à 2016. Ban Ki-moon engage les États Membres à poursuivre sur cette voie en prenant des mesures énergiques et concrètes pour achever la mise au point et l'application des plans d'action.

 « À cet égard, j'invite la communauté des donateurs à répondre aux besoins de financement pour la mise en œuvre des plans d'action et des activités qui y sont associées », écrit-il dans son rapport.

Il salue aussi les progrès accomplis par certains groupes armés non étatiques qui ont libéré des enfants ou pris des engagements pour mieux les protéger, y compris en interdisant leur recrutement dans leurs déclarations et ordres de commandement.

 (Extrait sonore : Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint des Nations Unies au maintien de la paix)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...